•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des familles de détenus morts d’une surdose demandent au gouvernement ontarien d'agir

Un homme avec un affiche entre les mains.

Les familles et les proches de détenus qui sont morts de surdose ont manifesté afin de dénoncer «l'inaction» du gouvernement de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les familles et les proches de détenus qui sont morts d'une surdose liée aux drogues estiment que le gouvernement tarde à agir après le décès de huit prisonniers dans un établissement correctionnel de Hamilton en l'espace de quelques années.

Les manifestants s'étaient donné rendez-vous samedi devant le Centre de détention de Hamilton-Wentworth, où huit prisonniers sont morts entre 2012 et 2016 après avoir consommé différentes drogues alors qu'ils étaient en détention.

Judy Struthers, qui a perdu son fils en raison d’une surdose en prison, participait à l’événement avec sa famille.

Le gouvernement doit comprendre que nous nous unissons pour obtenir des changements, a-t-elle dit, ajoutant que les employés ont besoin de plus de formation. Mme Struthers souhaite également que les détenus aient un meilleur soutien en matière de santé mentale.

Des changements doivent être apportés des deux côtés des barreaux pour que les prisons soient plus sécuritaires, ajoute Mme Struthers.

Lynn Pigeau a perdu son frère à la suite d'une surdose dans une prison de London l'an dernier.

Doug Ford a dit qu'il allait concerter les travailleurs de première ligne, pour voir les changements dont ils ont besoin. Agissons, parce que les choses ne s'améliorent pas, dit-elle.

Une femme avec un chandail blanc. Des manifestants sont derrières elle.

Lynn Pigeau a perdu son frère dans une prison de London l'an dernier.

Photo : Radio-Canada

En mai dernier, après une enquête menée par le bureau du coroner au sujet de huit décès, 62 recommandations ont été émises au ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels.

Selon la députée de la circonscription de Hamilton-Mountain, Monique Taylor, des mesures doivent être adoptées le plus rapidement possible afin de prévenir d'autres décès.

Nous faisons face à une crise. Ça se passe dans nos établissements de détention et c'est pourquoi le gouvernement doit faire quelque chose, dit-elle.

Une femme avec des lunettes et un foulard.

Monique Taylor.

Photo : Radio-Canada

Pour sa part, le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels affirme être en train d'examiner les 62 recommandations. Le Ministère doit répondre au Bureau du coroner en chef en mai prochain sur cette question.

Un autre rassemblement citoyen est prévu à l'occasion des Prix Juno, dimanche, à London.

Toronto

Drogues et stupéfiants