•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réforme de l’éducation : après la Nouvelle-Écosse, une consultante embauchée par le Manitoba

Un autobus scolaire arrêté dans un quartier résidentiel.
Le Manitoba a lancé, plus tôt cet hiver, une revue en profondeur du système scolaire de la maternelle à la 12e année. Photo: Radio-Canada
La Presse canadienne

Le gouvernement du Manitoba sera conseillé, dans le cadre de sa grande réforme de l'éducation, par une consultante qui a récemment suggéré à la Nouvelle-Écosse d'abolir des conseils scolaires élus, entre autres changements.

Le ministre de l'Éducation du Manitoba, Kelvin Goertzen, confirme que l’experte en éducation Avis Glaze a été embauchée comme consultante principale auprès de la commission qui doit mener une revue en profondeur du système scolaire de la province, de la maternelle à la 12e année.

La commission se penchera, entre autres, sur le nombre et la structure des divisions scolaires dans la province.

Selon Kelvin Goertzen, beaucoup de gens pensent que le nombre de membres élus dans les commissions scolaires de la province - environ 290 - est trop élevé.

« Je n'exclus aucune recommandation qui pourrait nous être présentée, mais nous aurons besoin de voir des preuves que c'est la bonne chose à faire », affirme-t-il.

Avis GlazeAvis Glaze a présenté le 23 janvier un rapport dont les recommandations seront mise en oeuvre par le gouvernement. Photo : CBC

La revue du système éducatif au Manitoba se penchera aussi sur les moyens d’améliorer l’alphabétisation, le taux de diplomation et les résultats des élèves aux tests de mathématiques et de sciences.

La commission indépendante en charge des travaux est dirigée par Clayton Manness, ancien ministre de l'Éducation dans les années 1990 et Janice MacKinnon, une ancienne ministre des Finances de la Saskatchewan.

Avis Glaze a été membre de la Commission royale sur l’éducation en Ontario. L'année dernière, elle a produit un rapport pour le gouvernement de la Nouvelle-Écosse qui recommandait à la province de remplacer les conseils scolaires élus de langue anglaise par un conseil consultatif de 15 membres.

Son rapport suggérait également aux directeurs d'école et aux directeurs adjoints de ne plus faire partie du syndicat des enseignants. Elle recommandait aussi que les enseignants intègrent un nouvel organisme de réglementation.

Trois personnes sont assises à une table. L'homme de gauche, le ministre, parle à un micro, pendant que la femme et l'homme situés à sa gauche regardent devant eux et sourient. Le ministre de l'Éducation, Kelvin Goertzen, annonce la mise sur pied d'une commission indépendante présidée par Janice McKinnon (au centre) et Clayton Manness (à droite). La commission devra établir une nouvelle vision à long terme pour le système scolaire au Manitoba. Photo : Radio-Canada

Pour le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba, Wab Kinew, le gouvernement semble vouloir se concentrer davantage sur la réduction des coûts plutôt que l'amélioration du système éducatif.

« L’inquiétude que nous avons dans tout ce processus, c’est que ce serait juste pour préparer le terrain pour des compressions en éducation », déclare le chef de l’opposition officielle.

La commission provinciale espère présenter un rapport d'ici février 2020. Kelvin Goertzen estime que Mme Glaze apportera un regard neuf sur le système scolaire de la province.

« Je pense qu'elle va faire ce que tout bon consultant fait et regarder les choses, en quoi nous sommes différents des autres juridictions, et le caractère unique du Manitoba. Je ne m'attendrais pas à un rapport qui soit une copie conforme des autres rapports qu’elle a rédigés par le passé. »

Manitoba

Éducation