•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une veillée organisée à Hamilton à la mémoire de la famille décédée dans l’écrasement d’avion en Éthiopie

Des cadres avec des photos d'enfants disposés sur une table.
Une veillée à la chandelle a été organisée à Hamilton à la mémoire de la famille décédée dans l’écrasement d’avion en Éthiopie Photo: Radio-Canada / Mathieu Simard
Radio-Canada

Une veillée publique aura lieu à Hamilton ce week-end pour commémorer une famille de cinq personnes, dont un bébé et ses deux frères et sœurs, décédée dans l'écrasement d'avion de la compagnie Ethiopian Airlines survenu le dimanche 10 mars.

Cette veillée, organisée par la communauté kenyane de l’Ontario, se tiendra samedi dans la salle du conseil municipal de Hamilton.

Des gens dans une salle.Une veillée à la chandelle a été organisée à Hamilton à la mémoire de la famille décédée dans l’écrasement d’avion en Éthiopie Photo : Radio-Canada / Mathieu Simard

Rubi Wangui Njuguna, âgée de 7 mois, a été tuée dans l’accident du 10 mars, de même que sa grand-mère âgée de 60 ans, Ann Wangui Karanja, sa mère âgée de 34 ans, Carolyne Karanja, son frère âgé de 7 ans, Ryan et sa sœur Kelly, qui avait 4 ans.

Carolyne Karanja et ses enfants vivaient à Hamilton depuis 2014. Sa mère était venue leur rendre visite en août pour trois mois, mais avait prolongé son séjour.

La famille se rendait au Kenya pour voir le père de Carolyne Karanja, Quindos, qui allait rencontrer sa petite-fille pour la première fois.

Photo d'une famille kenyane aux chutes du Niagara.Ann Wangui Karanja, 60 ans, sa fille Carolyne Karanja, 34 ans, son petit-fils Ryan, 7 ans, sa petite-fille Kelly, 4 ans, et Rubi (au premier plan), sa plus jeune petite-fille, 7 mois. Photo : Communauté kenyane de l’Ontario

La veillée à la bougie honorera non seulement la famille Karanja, mais également l’ensemble des 157 victimes décédées dans l’accident, a déclaré la communauté kenyane en Ontario dans un communiqué.

Cette tragédie transcende les régions et les frontières, et touche des ressortissants de plusieurs pays, à la fois au Canada, mais à travers le monde, peut-on lire dans le communiqué. La communauté kenyane est dévastée par cet événement catastrophique et déchirant.

Le Kenya est la nationalité la plus représentée parmi les victimes, avec 32 citoyens kenyans décédés. Le Canada est le second pays à compter le plus de morts avec 18 victimes canadiennes.

Carolyne était Kenyane et avait entamé les processus pour obtenir la résidence permanente au Canada. Sa plus jeune fille, Rubi, était une citoyenne canadienne.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Accidents et catastrophes