•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes britanno-colombiens exigent une plus grande protection de la planète

Une foule de manifestants avec des pancartes.
Des centaines de jeunes britanno-colombiens ont marché à travers le centre-ville de Vancouver pour exiger des actions politiques pour protéger la planète le 15 mars, 2019. Photo: Radio-Canada / Eva Uguen-Csenge
Eva Uguen-Csenge

De nombreux jeunes britanno-colombiens se sont joints aux milliers d'élèves à travers la planète participant à une grève étudiante pour appeler la population à agir pour trouver des solutions au changement climatique.

Des manifestations ont eu lieu dans plus de 2000 villes partout dans le monde dont Vancouver et Victoria. Plus d'un millier de jeunes se sont rassemblés devant les marches du Musée des Beaux-Arts de Vancouver vendredi après-midi.

La foule était parsemée de pancartes exigeant des actions plus rapides pour lutter contre le changement climatique. Des jeunes de tous âges y étaient y compris des élèves de neuvième année de l'école secondaire Sentinel.

« C'est un sujet sérieux et c'est une chose qu'on pense qui doit être prise au sérieux et changée », explique une élève de cette école, Chyanne Honeyman.

Des jeunes adolescents tiennent une pancarte.Des élèves de 9e année de l'école secondaire Sentinel ont participé à la marche pour le climat le 15 mars, 2019 à Vancouver. Photo : Radio-Canada / Eva Uguen-Csenge

Les jeunes réclament des actions gouvernementales, mais également des efforts individuels pour éviter à la planète « un réchauffement global ».

Violette Baillargeon, enseignante d'immersion à l'école Johnson Heights de Surrey, a organisé une sortie scolaire pour amener sa classe d'espagnole à la manifestation.

« Ils commencent à s'impliquer, ils sont à un âge où ils vont bientôt voter alors ils commencent à s'intéresser à ces sujets », souligne l'enseignante.

Une femme avec des pancartes dans l'arrière-plan.Violette Baillargeon dit que ses élèves s'intéressent beaucoup à la question du changement climatique. Photo : Radio-Canada / Don Marce

En plus d'actions gouvernementales, les élèves veulent que les questions sur l'environnement soient plus souvent enseignées à l'école.

« Je pense qu'ils devraient mettre un peu plus d'effort pour être certains qu'on sait ce qui se passe », a dit Chyanne Honeyman. « Et on sait ce qu'on peut faire pour aider et pour faire le changement. »

Certains dénoncent également le rôle des multinationales qui contribuent, selon eux, à accentuer cette crise.

Deux jeunes filles avec des pancartes en arrière-planChyanne Honeyman et Abby Vidas, deux élèves de 9e année de l'école secondaire Sentinel, ont participé à la marche pour le climat le 15 mars 2019 à Vancouver. Photo : Radio-Canada / Eva Uguen-Csenge

Colombie-Britannique et Yukon

Jeunesse