•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur un gynécologue de l’Î.-P.-É. après une plainte

Gros plan sur un stéthoscope autour du cou d'un docteur

Un médecin de Summerside est sous enquête pour faute professionnelle alléguée.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

Un gynécologue de Summerside est l'objet d'une enquête du Collège des médecins et des chirurgiens de l'Île-du-Prince-Édouard.

Une plainte formulée à l’endroit du Dr Henry Swart allègue que celui-ci a effectué une procédure sur une patiente, alors que celle-ci lui avait formellement indiqué de ne pas le faire.

L’avis publié par le Collège sur son site Internet ne précise pas la nature de la procédure, seulement qu’elle requiert l’autorisation de la patiente.

Le Dr Swart est invité à donner sa version des faits le 26 mars devant le comité qui enquêtera sur les allégations, indique-t-on dans cet avis.

L’audience suivra son cours même si le Dr Swart ne s’y présente pas, est-il précisé.

S’il juge qu’il y a eu faute professionnelle, le Collège a le pouvoir d’imposer un large éventail de sanctions, allant d’une simple réprimande à la suspension ou la révocation du permis de pratiquer la médecine.

Ce n’est pas la première fois que Henry Swart est l’objet d’une enquête de son ordre professionnel. En 2009, le Collège lui avait imposé une amende de 7000 $ à la suite d’une plainte concernant de complications ayant résulté d’une opération, mais la sanction avait été invalidée par un tribunal provincial en 2014. Un juge de la Cour d’appel estimait que la procédure du Collège avait été injuste envers le médecin.

Dr Swart n’a pas donné suite aux demandes d’entrevue de CBC.

Avec les informations de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Médecine