•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sursaut printanier amène son lot de problèmes en Abitibi-Témiscamingue

Une pelle mécanique dégage de la glace dans une ruelle.
La Ville de Rouyn-Noranda s'affairait à dégager les puisards dans les ruelles pour éviter les inondations. Photo: Radio-Canada / Piel Côté
Piel Côté

Le printemps s'est invité en Abitibiti-Témiscamingue au cours des 48 dernières heures. Les températures en haut des normales de saison et les pluies des deux dernières journées ont compliqué la vie de bien des citoyens.

Sur le territoire de la Ville de Rouyn-Noranda, plusieurs commerçants et propriétaires résidentiels ont été inondés au cours des dernières heures. Le centre d'entraînement Mudra a d'ailleurs fermé ses portes pour la journée de vendredi pour éponger les dégâts survenus avec la fonte des neiges.

Ce fut aussi une journée chargée pour les cols bleus de la Ville de Rouyn-Noranda. Plusieurs d'entre eux ont travaillé à dégager des puisards afin que le réseau d'aqueduc pluvial puisse remplir sa mission convenablement et afin d'éviter que d'autres citoyens soient inondés.

La circulation dans les ruelles a aussi été au coeur des problèmes. Plusieurs citoyens ont eu du mal à sortir de celles-ci et la Ville de Rouyn-Noranda a d'ailleurs encouragé les citoyens à ne pas emprunter les ruelles.

Le directeur du service des travaux publics de la Ville de Rouyn-Noranda, Francis Chouinard, explique que plusieurs travaux sont prévus dans les quartiers résidentiels également.

Un homme sourit à la caméra dans son bureau.Francis Chouinard, directeur des travaux publics à la Ville de Rouyn-Noranda Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Les quartiers qui sont déneigés l'hiver avec des camions plutôt qu'avec une niveleuse ont une couche de glace plus épaisse, alors dans la nuit de vendredi à samedi, on va avoir des niveleuses qui vont venir gratter et briser la glace. Samedi, vers midi, la situation devrait être rentrée dans l'ordre, avise-t-il.

Ce sursaut printanier ne devrait toutefois pas être de longue durée, croit le directeur du bureau régional de la sécurité civile, Gaétan Lessard.

On a eu une rencontre hier, pour faire l'état du risque et semble-t-il que pour deux semaines, les conditions météorologiques devraient être sous les normales et on devrait demeurer en conditions hivernales.

Ajout de sondes pour les crues printanières

Par ailleurs, la Ville de Rouyn-Noranda souhaite installer trois sondes sur son territoire. Elles serviront à mesurer la crue des eaux et à obtenir des statistiques en direct.

Actuellement, lors de la période de fonte des neiges, un employé de la Ville parcourt le territoire matin et soir pour prendre les mesures des lacs.

Le directeur de la sécurité incendie et de la sécurité civile, Stephen Valade, explique que la Ville pourra prendre des mesures de sécurité plus rapidement.

Un homme portant un uniforme de directeur de service incendie pose devant une carte.Stephen Valade, directeur de la sécurité incendie et de la sécurité civile à Rouyn-Noranda Photo : Radio-Canada / Piel Côté

On ne peut peut-être pas empêcher la nature de déborder des rivières, mais on peut organiser des digues pour protéger la maison des citoyens. On saurait en avance s'il faut installer des sacs de sable, par exemple, et il faut préparer ça, ça ne se fait pas en 10 minutes, donc ça pourrait nous donner du temps, dit-il.

Le projet est d'une valeur de 25 000 $. La Ville a demandé une subvention de 10 000 $ au ministère de la Sécurité publique.

Il y a déjà une sonde du genre sur le territoire de la Ville de Rouyn-Noranda, mais elle appartient au Centre hydrique du Québec.

Abitibi–Témiscamingue

Conditions météorologiques