•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux films consacrés aux Autochtones à découvrir au FIFA

Le documentaire « Black Indians », présenté au Festival international du film sur l’art (FIFA) de 2019.
Le documentaire « Black Indians », présenté au Festival international du film sur l’art (FIFA) de 2019. Photo: Fournie par le Festival international du film sur l’art/Hugues Poulain
Ismaël Houdassine

Parmi les films de sa programmation qui inclut plus de 200 œuvres en provenance de 40 pays, le Festival international du film sur l'art (FIFA) présentera deux documentaires consacrés aux Autochtones, notamment une production canadienne sur le Festival de contes et légendes Atalukan de Mashteuiatsh, au Saguenay.

Tourné par la Québécoise Claude Hamel, le documentaire Territoire Ishkueu – Territoire Femme, qui s’est fait remarquer lors de sa projection en 2018 au Festival du cinéma international d’Abitibi-Témiscamingue, s’intéresse à une manifestation culturelle dont la mission est de raviver la tradition orale de la nation innue.

La réalisatrice native de l’Abitibi a posé sa caméra sur celles qui font vivre ce festival qui célébrera cette année sa 9e édition. Les images poétiques où se mêlent chants traditionnels et récits légendaires font défiler à l’écran plusieurs personnalités telles Joséphine Bacon, Natasha Kanapé Fontaine ou Sonia Robertson.

Le documentaire « Territoire Ishkueu - Territoire Femme », de Claude Hamel, présenté au Festival international du film sur l’art (FIFA) de 2019.Le documentaire Territoire Ishkueu - Territoire Femme de Claude Hamel présenté au Festival international du film sur l’art (FIFA) de 2019. Photo : Fournie par le Festival international du film sur l’art/Josée Robertson

Avec le second documentaire, Black Indians, le trio de réalisateurs formé de Jo Béranger, Hugues Poulain et Édith Patrouilleau nous entraîne au cœur de l'histoire fascinante et méconnue d’une minorité des États-Unis, celle de ces « Indiens noirs », fruits d’un métissage entre Autochtones et Afro-américains.

Direction la Louisiane pour le Mardi gras autochtone, véritable mélange syncrétique de chants tribaux et de costumes créoles. La fête est aussi l’occasion d’un véritable jour du Souvenir en mémoire de leurs ancêtres des Premières Nations qui accueillaient les esclaves fugitifs dans les bayous.

Le FIFA se déroule du 19 au 31 mars dans différents lieux du centre-ville de Montréal.

Autochtones

Arts