•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compagnie qui employait des centaines de personnes à Windsor est inactive

Une enseigne d'une multinationale, on voit en gros plan de grosses lettres bleues sur fond blanc et on peut lire CS Wind Canada
Le devant de l'usine de CS Wind à Windsor Photo: Radio-Canada / Jason Viau/CBC
CBC

Depuis plusieurs mois, aucune activité commerciale n'est faite à l'usine de CS Wind de Windsor.

Un des derniers employés à avoir été licencié en juin 2018, Jason Deschenes, affirme qu’il n’y avait tout simplement plus assez de travail à faire à l’usine de la promenade Anchor.

Nous démontions des machines pour les remettre en place ensuite, dit-il. M. Deschenes mentionne également que l’usine a opéré sans chauffage pendant tout l’hiver rigoureux de 2018.

La compagnie sud-coréenne n’a pas confirmé si son usine de Windsor, qui semble inactive depuis quelque temps, fermera ses portes ou non.

CS Wind n’a pas répondu aux appels et courriels envoyés à sa maison mère en Corée du Sud.

La compagnie s’est installée en Ontario en 2011 et est présente en Malaisie, en Turquie, au Vietnam, en Chine et au Royaume-Unis.

La création d’un syndicat aurait ralenti la cadence

M. Deschene soutient qu’il n’a pas vraiment été congédié, mais qu’on a tout simplement arrêté de lui donner des quarts de travail.

Selon lui, la compagnie a cessé de donner de l’importance à ses opérations canadiennes après que les travailleurs de Windsor aient formé un syndicat.

CS Wind est arrivé à une convention collective avec la section locale du syndicat Iron Workers 721 en février 2016.

Selon Greg McLean, qui a travaillé à CS Wind pendant cinq ans, il n’est pas si facile de dire si l’implantation d’un syndicat a fait fermer les activités de l’entreprise à Windsor.

Bien sûr, aucune compagnie ne veut avoir un syndicat se joindre à elle, dit-il, mais je ne dirais pas que c’est la goutte qui a fait déborder le vase.

Du financement de l'Ontario

La compagnie sud-coréenne a reçu du financement de la part de la province dans le cadre du fonds d'investissement vert, maintenant victime de coupures.

Pour M. McLean, il est frustrant de voir qu'une compagnie qui a obtenu tellement d'argent de la part du gouvernement ferme ses portes.

Lorsque l'entreprise a investi 40 millions de dollars pour s'établir en Ontario en 2010, il était attendu que CS Wind crée de 300 à 400 emplois dans la région.

Windsor

Emploi