•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les nids-de-poule sont pires que d’habitude au Nouveau-Brunswick

La roue d'une voiture passe près d'un nid-de-poule rempli d'eau boueuse.

Il n'y a pas de solution permanente pour régler le problème des nids-de-poule en hiver.

Photo : Getty Images / Marc Bruxelle

Radio-Canada

Les nombreux cycles gel-dégel qui se sont produits dans les deux derniers mois créent les conditions idéales pour l'apparition de nids-de-poule sur certaines routes du Nouveau-Brunswick.

Les températures sont de plus en plus clémentes à l’approche du printemps, ce qui en réjouit plusieurs. Par contre, la neige qui fond révèle ce qui se cache sur les routes de la province : des nids-de-poule plus nombreux et plus gros que d’habitude.

MRDC est la compagnie responsable de l’entretien de la Transcanadienne entre Fredericton et Moncton. Depuis déjà deux semaines, ses équipes s’affairent à garder les nids-de-poule à l’abri de l’eau. Selon son directeur, Al Giberson, le nombre de cycles de gel-dégel qui se sont produits au cours des huit dernières semaines crée les conditions idéales pour la formation de nids-de-poule.

Lorsque le sol dégèle, l'humidité et l'eau s'infiltrent dans la chaussée, puis gèlent à nouveau, ce qui compromet le sol sous la chaussée.

Ça nous semble un petit peu pire que d’habitude, dit Al Giberson.

Nous voyons beaucoup de nids-de-poule à des endroits où nous n’en voyons pas d’habitude et nous voyons essentiellement des routes se briser, ajoute Mike Walker, qui dirige les opérations routières de Fredericton.

Malheureusement, il n’existe pas de solution permanente pour la formation de nids-de-poule en hiver. Les trous peuvent être comblés avec de l'asphalte froid, mais ce n’est qu’un pansement qui peut durer tout l’hiver ou une seule journée, en fonction des conditions météorologiques et de l'état des routes.

Nouveau-Brunswick

Réseau routier