•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile de loger les nouveaux arrivants au Témiscamingue

Les logements  vacants se font rares en Gaspésie et aux Îles.
Les logements vacants se font rares en Gaspésie et aux Îles. Photo: Radio-Canada
Tanya Neveu

Les nouveaux arrivants au Témiscamingue peinent à trouver un logement, alors que le territoire souhaite accueillir 500 nouvelles personnes d'ici 2022.

La plupart des nouveaux arrivants cherchent un appartement à Ville-Marie pour faciliter l'intégration et se positionner près des services.

Le manque de logements fait en sorte que plusieurs personnes doivent louer une chambre en attendant de trouver un logement.

L'offre de logement au Témiscamingue, elle n'est pas si grosse que ça, explique d'emblée l'agent d'attraction au Carrefour jeunesse emploi du Témiscamingue, Guillaume Gonzalez.

Guillaume Gonzalez accompagne les nouveaux arrivants avant même leur arrivée sur le territoire.

Oui on attire les gens, mais un de nos gros défis, c'est de leur trouver un logement. On passe beaucoup de temps là-dessus, ajoute-t-il.

Il estime que chaque mois, au moins trois personnes se retrouvent sur une liste d'attente afin d'obtenir un logement.

Souvent, ce qui se passe, c'est qu'on leur trouve des chambres. Ils louent une chambre chez l'habitant. On a beaucoup d'offres de ce côté-là. Donc il y a toujours l'option de chambrer, mais c'est bien pour une personne seule. Pour une famille, c'est compliqué, déplore l'agent d'attraction.

Une réalité démontrée par les chiffres

La Société canadienne d'hypothèques et de logement ne comptabilise pas le taux d'inoccupation au Témiscamingue, comme c'est le cas dans certaines villes de l'Abitibi.

Le directeur de l'Association des locataires de l'Abitibi-Témiscamingue, Bruce Gervais, croit toutefois que les logements demeurent une denrée rare dans la MRC.

Les recensements de Statistique Canada de 2006, 2011 et 2016 le démontrent. Même s'il y a plus de logements sociaux au Témiscamingue, à peu près 15 % du parc total de logements, il y a quand même peu de logements disponibles, en ce sens où la hausse des prix le démontre, affirme-t-il.

Selon le recensement de 2016, il y a 1600 ménages locataires au Témiscamingue.

Abitibi–Témiscamingue

Démographie