•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un studio montréalais à la rescousse des créateurs de Dwarf Fortress

Une capture d'écran du jeu Dwarf Fortress montrant une carte du monde avec des continents et des océans représentés par des caractères typographiques de différentes couleurs.
Dwarf Fortress jouit d'un statut de jeu culte auprès de ses adeptes, mais le jeu demeure marginal en raison de sa complexité et de ses graphismes en art ASCII. Photo: Bay 12 Games
Karl-Philip Vallée

Le studio montréalais KitFox Games distribuera bientôt sur Steam et itch.io Dwarf Fortress, un jeu vidéo aussi marginal que légendaire, dans une version adaptée au grand public. Cette initiative voit le jour alors que l'un des deux concepteurs du jeu est malade et que les factures d'hôpital s'accumulent.

Dans un message (Nouvelle fenêtre) publié mercredi sur la plateforme de mécénat Patreon, Tarn Adams, le cocréateur de Dwarf Fortress, a expliqué pourquoi son frère et lui avaient pris la décision d’offrir pour la vente une version de leur jeu, après des années de refus.

« Nous en parlons peu, mais Zach prend des médicaments coûteux depuis de nombreuses années, explique le cofondateur du studio américain Bay 12 Games. Ces médicaments ont heureusement été couverts par son assurance jusqu’ici. C’est toutefois une source constante d’inquiétude [...]. Nous composons aussi avec d’autres problèmes de santé familiaux, et à mesure que nous vieillissons, la précarité de notre situation grandit. »

Après la dernière rechute de cancer de Zach, nous avons déterminé que je ne pourrais pas m’en sortir si je devais traverser la même situation.

Tarn Adams, cocréateur de Dwarf Fortress

Une simulation très complexe

La fondatrice de KitFox Games, Tanya X. Short, n’a pas hésité une seconde quand son ami Tarn Adams l’a approchée pour lui demander de l’aide. Avec son réseau professionnel bien établi et sa relation de longue date avec M. Adams, Mme Short était la personne toute désignée pour faire connaître davantage Dwarf Fortress.

Portrait de Tanya X. ShortTanya X. Short connaît très bien Tarn Adams, l'un des deux frères derrière Dwarf Fortress Photo : Karl-Philip Vallée

Dans ce jeu, le joueur contrôle une civilisation entière qu’il doit aider à croître et à survivre. « Je dirais qu’il s’agit de la simulation d’un monde la plus profonde et complexe jamais conçue dans un jeu vidéo, explique Tanya X. Short. Tarn et Zach veulent créer et simuler un univers entier. Par exemple, ils se sont demandé comment la magie interagirait avec les lois de la physique si elle existait, et comment son existence influerait sur les sociétés, leur spiritualité et leurs philosophies. »

Cette complexité et la passion des frères Tarn et Zach Adams expliquent pourquoi le jeu n’est toujours pas terminé, après 13 ans de conception. C’est pourtant cette même complexité qui fait en sorte que Dwarf Fortress jouit d’une réputation de jeu culte auprès de ses adeptes, tout en restant assez marginal en raison de son esthétique peu accessible.

En effet, ses créateurs ont choisi de représenter chaque élément du jeu à l’écran par un caractère typographique, un style appelé art ASCII. Pour les non initiés, le résultat peut être difficile d’approche, c’est pourquoi la version qui sera vendue sur Steam et itch.io sera légèrement modifiée pour offrir des graphismes plus adaptés aux goûts du grand public.

Fidèle à l’original

Les créateurs tiennent toutefois à rassurer les joueurs de la première heure : cette version de Dwarf Fortress conservera toute la complexité qui a fait la renommée du jeu original.

Le travail de KitFox Games se limitera uniquement à ajouter des graphismes plus modernes, de la musique et des effets sonores. Le studio montréalais distribuera également le jeu sur Steam (Nouvelle fenêtre) et itch.io (Nouvelle fenêtre), où il sera vendu pour la première fois au coût de 20 $.

« Après que Steam et itch.io auront touché leur part, Kitfox recevra 20 % des revenus de chaque vente, ce qui est un pourcentage moindre que ce que retiennent la plupart des éditeurs. Cela laissera 80 % à Bay 12 Games. »

La date de sortie du jeu dans les boutiques n'a pas encore été annoncée.

Pas une question d’argent

Selon Tanya X. Short, l’argent n’a jamais été une motivation pour Tarn et Zach Adams, ce qui explique pourquoi ils continueront d’offrir leur jeu gratuitement sur leur site web (Nouvelle fenêtre) dans sa version classique. « Tarn est très anxieux par rapport à l’argent, et l’idée que son jeu soit un produit lui est plutôt étrangère », explique Mme Short, avec qui Tarn Adams a collaboré à plusieurs reprises, en plus d’écrire un livre avec elle.

Tanya X. Short insiste toutefois sur une chose : le meilleur moyen d’aider les frères Adams consiste à leur envoyer un don sur Patreon (Nouvelle fenêtre). Les ventes de Dwarf Fortress sur les boutiques en ligne serviront uniquement à atteindre un public plus large qui ne connaît pas nécessairement le jeu actuellement.

Jeux vidéo

Techno