•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énième appel pour sauver la Biosphère

La Biosphère de Montréal.

La Biosphère de Montréal ne sera-t-elle bientôt plus qu'une coquille vide?

Photo : iStock

Jérôme Labbé

Une motion sera déposée lors de la prochaine séance du conseil municipal de Montréal pour demander à Ottawa de renouveler et bonifier le financement pour la Biosphère et le musée de l'Environnement qui l'habite, en plein coeur du parc Jean-Drapeau.

L’ancien pavillon des États-Unis lors d’Expo 67 avait reçu une nouvelle vocation en 1995 à la suite d’une entente entre le gouvernement fédéral et la Ville de Montréal. Environnement Canada avait alors pris l’établissement sous sa responsabilité pour une période de 25 ans. Or, ce bail prendra fin le 31 décembre 2019 et personne ne sait ce qu'il adviendra de la Biosphère après cette date.

La motion demande donc que les élus montréalais unissent leurs voix pour exiger une implication soutenue du fédéral. Elle propose aussi que « la Ville de Montréal poursuive une réflexion, en collaboration avec toutes les parties prenantes, sur le rôle de la Biosphère et de Montréal comme plaque tournante dans la lutte contre les changements climatiques et comme lieu d’innovation planétaire ».

Le texte évoque par ailleurs la lettre envoyée au premier ministre Trudeau le 9 janvier dernier, dans laquelle le Conseil régional de l'environnement, Culture Montréal, Héritage Montréal et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain proposaient de faire de la Biosphère un musée national de l'environnement et du climat. Le principal intéressé n'y a pas encore répondu, a confirmé un représentant d'Héritage Montréal vendredi.

Ce ne serait pas la première fois que la Biosphère change de vocation. Consacrée exclusivement à l’écosystème Saint-Laurent–Grands Lacs depuis 1995, la Biosphère a vu son rôle élargi en 2007 en devenant un « musée de l'environnement ». Elle a failli fermer ses portes en 2013, mais elle a survécu avec un budget très limité et seulement quelques employés.

Depuis, son directeur, Jean Langlais, a déposé un projet de musée canadien de l'environnement et du climat, un projet qu'il estime à 150 millions de dollars.

La motion, qui a été rendue publique jeudi après-midi, sera déposée par la conseillère Chantal Rossi et appuyée par son collègue Josué Corvil, deux élus membres de l'opposition officielle. Elle est présentée comme une motion non partisane, mais l'administration Plante n'a pas encore confirmé si elle votera en sa faveur.

Une porte-parole, Laurence Houde-Roy, a souligné vendredi que la Ville de Montréal était déjà en discussion avec Ottawa en ce qui concerne l'avenir de la Biosphère. Une rencontre entre les deux parties est d'ailleurs prévue la semaine prochaine, a fait savoir Valérie Plante jeudi, en marge d'un événement avec la ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna.

Le prochain conseil municipal s'ouvrira le 25 mars.

Grand Montréal

Politique municipale