•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le violon d’un colon résonne après 90 ans de silence

Sophie Lavoie pose son archet sur les cordes d'un violon.
Sophie Lavoie joue du violon ayant appartenu à l'arrière-arrière-grand-père de Nancy Beaulieu. Photo: Radio-Canada / Mélissa Paradis
Radio-Canada

Dans une salle du restaurant dolmissois la Maison gourmande, la violoniste traditionnelle Sophie Lavoie manipule avec frénésie son archet. Chaque note de musique qui s'échappe du violon ayant appartenu à l'un des premiers colons du Saguenay–Lac-Saint-Jean la fait sourire.

Près d’elle, la propriétaire de l’instrument, Nancy Beaulieu, écoute avec bonheur les pièces jouées. Elle croit presque entendre son arrière-arrière-grand-père, Achille Moreau, animer les soirées des premiers colons établis au Saguenay–Lac-Saint-Jean dans les années 1840.

Je ne peux pas dire ce que ça fait. C’est venu me chercher. J’en avais les larmes aux yeux. Je suis encore émotive. C’est quelque chose.

Nancy Beaulieu, propriétaire de l’instrument
Nancy Beaulieu et Sophie Lavoie regardent une photo.Nancy Beaulieu montre une photo de son arrière-arrière-grand-père à Sophie Lavoie. Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Ce voyage dans le temps cadre parfaitement bien avec la passion qui anime Sophie Lavoie. Après avoir lu une chronique sur l’histoire de ce violon dans les pages de l’Étoile du lac, la violoniste tenait à rencontrer la propriétaire actuelle de l’instrument.

De jouer d’un violon avec lequel un colon jouait dans les années 1860, pour moi, c’était inespéré dans ma vie, explique-t-elle avec enthousiasme. Je ne pensais pas que ça m’arriverait, honnêtement, et en plus, il joue vraiment bien.

Joseph Moreau joue du violon.Les grands-parents de Nancy Beaulieu, Joseph Moreau et Rose Lemieux. Joseph Moreau est le dernier à avoir joué de ce violon. Photo : Avec l'autorisation de Nancy Beaulieu

Longtemps remisé

Trois générations ont joué de cet instrument avant qu’il ne se taise vers 1930, et ce, pendant près de 100 ans. Mon grand-père l’aurait prêté et il y a quelqu’un qui s’est assis dessus, explique Nancy Beaulieu. Ça fait qu’il a été brisé. Mon grand-père s’en est racheté un autre, mais lui, il a été serré, conclut-elle.

Cet automne, elle a choisi de le faire réparer à la suggestion du chroniqueur historique Christian Tremblay. La propriétaire, qui ne sait pas jouer du violon, est heureuse de pouvoir l’entendre résonner de nouveau.

Un violon dans son étui.Nancy Beaulieu a fait réparer le violon de son arrière-arrière-grand-père. Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

À la recherche d’un pan d’histoire

Depuis plusieurs années, Sophie Lavoie tente de dresser le portrait des violoneux de la région dans le cadre d’une maîtrise. À ce jour, elle a rencontré certains d’entre eux. Quand elle parle de la musique traditionnelle jouée au Saguenay–Lac-Saint-Jean, il est clair pour elle que celle-ci a un style bien à elle. Moi, je pense qu’il est un peu unique. Il a déjà été unique, mais il est en train de disparaître, malheureusement, parce qu’il n’y a pas vraiment de relève. C’est un style qui est particulier à nous [...] dans la façon d’utiliser les techniques de violon, par exemple, les coups d’archet.

Promis à un bel avenir

Le violon dont jouaient les ancêtres de Nancy Beaulieu a rapproché les gens pendant bon nombre de veillées. Fidèle à lui-même, il a permis à Nancy Beaulieu et à Sophie Lavoie de partager un moment magique. La complicité qui s’est rapidement installée entre les deux femmes ne ment pas lorsqu’on demande à la propriétaire de l’instrument l’avenir qu’elle lui réserve :

Mon conjoint aimerait prendre des cours avec. Mais si Sophie veut que je lui prête et qu’elle veut jouer avec, je peux lui prêter avec plaisir, répond Nancy Beaulieu.

Oui! Moi, en attendant, je vais le réchauffer, promet Sophie Lavoie.

C’est ainsi que parfois, quelques privilégiés peuvent aussi l’entendre chanter.

Les violoneux qui souhaitent contribuer à la recherche de Sophie Lavoie peuvent communiquer avec elle en se rendant sur son site Internet sophielavoie.ca (Nouvelle fenêtre).

Saguenay–Lac-St-Jean

Musique