•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application mobile pour aider à retrouver les bateaux perdus en mer

Un bateau échoué au parc Vanier à Vancouver après une nuit où les vents ont soufflé fort dans la ville.

Un bateau échoué au parc Vanier, à Vancouver, après une nuit où les vents ont soufflé fort.

Photo : CBC / GP Mendoza

Radio-Canada

Pour la première fois, une application mobile pourrait accroître la sécurité des plaisanciers canadiens portés disparus et multiplier les chances de leur sauver la vie. Pour la concevoir, l'entreprise de technologie de Kelowna, LRC Consulting Solutions, a reçu près de 600 000 dollars de financement du gouvernement fédéral. L'application pourrait être disponible dès l'an prochain.

À l’aide de cette application mobile et d’un tableau de bord, les capitaines de bateaux pourront créer des plans de navigation plus facilement et plus rapidement. Les intervenants en recherche et sauvetage pourront gagner en efficacité en cas d’urgence.

Cette application accroîtra immédiatement les chances de sauver des vies dans les eaux canadiennes.

Stephen Fuhr, député de Kelowna-Lake Country

L'application permet aux plaisanciers d'entrer leur heure de départ, leur itinéraire, leur heure d'arrivée prévue ainsi que des renseignements sur les personnes à bord.

Cette information constitue une partie « importante de la boîte à outils de la sécurité maritime », estime le directeur général de LRC Consulting Solutions, Nelson Jatel.

Pour concevoir cette prometteuse application, la société dit travailler en étroite collaboration avec les navigateurs canadiens et les professionnels de la sécurité maritime.

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale, explique que les plaisanciers auront enfin un outil à portée de main essentiel à la sécurité de leur déplacement.

Les voies navigables du Canada sont vastes et peuvent être dangereuses. Si un problème survient et que les plaisanciers ont besoin d'aide, cela peut être comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

La zone de responsabilité du Canada en matière de recherche et de sauvetage couvre 18 millions de kilomètres carrés de terre et d'eau et comprend le plus long littoral au monde.

Colombie-Britannique et Yukon

Applications mobiles