•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« C'est maintenant ou jamais », clament des jeunes en faveur de l'environnement à Regina

6 Réginois posent avec leur pancartes devant le palais législatif à Regina

Des jeunes de la Saskatchewan brandissent des messages concernant l'environnement vendredi devant le palais législatif.

Photo : Radio-Canada / Emmanuelle Poisson

Radio-Canada

Plus de 300  jeunes saskatchewanais ont pris part à une manifestation vendredi devant le palais législatif de Regina pour exiger des actions pour contrer les changements climatiques.

La manifestation a rassemblé des jeunes de tous âges : des étudiants, des élèves du primaire, du secondaire, et même de jeunes enfants accompagnés de leurs parents.

Une dizaine de participants ont prononcé des discours pour exprimer leurs inquiétudes vis-à-vis le futur de l’environnement.

La plupart d’entre eux souhaitent que le gouvernement de la Saskatchewan lutte de façon plus ardue contre les changements climatiques, en commençant par se soumettre à la taxe sur le carbone.

Des jeunes portent des pancartes dans la manifestation pour le climat à Regina. Sur l’une d’elles, on peut lire: « Arrêter de tuer la planète, c’est stupide »

La manifestation, pour le climat à Regina, a rassemblé des jeunes de tous âges

Photo : Radio-Canada

La manifestation est associée à l’appel du mouvement de grève étudiante pour le climat. Ce mouvement international réclame des actions concrètes de la part des politiciens pour lutter contre les changements climatiques.

Ada Dechene, une élève de 7e année, tenait à manifester.

« C’est important parce que si on ne fait rien, il va y avoir un désastre. Un désastre qui va affecter tout le monde. Je ne veux pas ça », a-t-elle expliquée, pancarte à la main.

Ada Dechene tient une pancarte sur laquelle on peut lire : « Votre maison est en feu »

Ada Dechene, une élève de 7e année, manifeste en faveur de l’environnement à Regina

Photo : Radio-Canada

Les manifestants ont marché sur toute la longueur du pont de la rue Albert, pour ensuite retourner au palais législatif.

Deux jeunes conscientisées aux questions environnementales

Au cours de la semaine, Ada Dechene et Zanna Martin, une de ses camarades de classe à l’École Connaught Community, ont exprimé leurs préoccupations en rapport aux changements climatiques.

« En Saskatchewan, on a d’importantes émissions de gaz liées à l’utilisation du charbon. On a alors le devoir de faire quelque chose », a déclaré Ada en entrevue à l'émission Pour faire un monde, mercredi.

Très conscientisées aux questions environnementales, elles souhaitent que cette marche sensibilise les Reginois aux dangers auxquels la planète fait face.

« C’est mon futur. C’est le futur de mes enfants, alors pourquoi on n'en parlerait pas? », a lancé Zanna avec détermination pour justifier l'initiative.

Le mouvement Grève étudiante pour le climat a été lancé l’année dernière lorsque Greta Thunberg, une Suédoise de 16 ans, s’est mise à manifester tous les vendredis devant le parlement de son pays.

Elle a prononcé des discours devant des leaders mondiaux à la Conférence sur le climat de décembre 2018 et au Forum économique mondial de Davos en janvier 2019.

Suivant son exemple, des jeunes d’un peu partout dans le monde se sont mis à militer pour exiger des mesures d'urgence pour protéger l'environnement.

Saskatchewan

Jeunesse