•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations de 2017 : un financement de 50 000 $ pour des terrains vacants à Gatineau

Une femme en entrevue avec Radio-Canada.

La conseillère du district de Pointe-Gatineau, Myriam Nadeau (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La conseillère du district de Pointe-Gatineau, Myriam Nadeau, déposera une résolution au conseil du mois d'avril pour qu'une somme de 50 000 dollars soit dégagée pour le plan directeur d'aménagement des terrains laissés vacants à la suite des inondations du printemps 2017.

Ce financement permettra par la suite d’aller chercher un autre montant de 50 000 dollars auprès de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et financera une seconde étape que la conseillère souhaite mener dans son quartier pour réhabiliter et revitaliser le secteur de Pointe Gatineau, qui a été pratiquement décimé par endroit.

Pour la première étape de son projet, Mme Nadeau va utiliser son budget discrétionnaire à hauteur de 25 000 dollars.

Le Conseil régional de l'environnement et du développement durable de l'Outaouais (CREDDO), qui est impliqué dans le dossier, y voit l’occasion de poser des actions qui pourraient servir de modèles pour d’autres villes qui ont été touchées par les inondations.

L’administration municipale doit présenter un plan plus global de réaménagement de tous les terrains qui ont été cédés à la Ville.

La directrice du Module de l'aménagement du territoire et du développement économique (MATDE), Catherine Marchand, a indiqué que peu de personnes se sont prévalues de la dérogation collective qui a été accordée à Gatineau. Elle rappelle qu’un décret gouvernemental interdit toute construction dans la zone 0-20 ans.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Politique municipale