•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux séries du Québec sélectionnées pour Canneseries

Philippe-Audrey-Larrue-St-Jacques est dans un couloir d'école, et porte un sac à dos.
Teodore pas de H est en lice pour la meilleure série courte à Canneseries. Photo: Facebook / Teodore pas de H / Julien Hurteau
Radio-Canada

Le deuxième Festival international des séries de Cannes se déroulera du 5 au 10 avril. Deux séries québécoises ont été sélectionnées dans la catégorie des séries courtes.

La maison des folles, réalisée par Mara Joly, est l'une des deux séries québécoises qui figurent parmi les finalistes. Elle met en scène des adolescentes « à problèmes », réunies dans le demi-sous-sol beige d’une famille d’accueil, qui développent une sororité improbable. D’abord rejetée par le groupe, l’Africaine nouvellement arrivée, Sahara, va tisser des liens avec les autres jeunes filles.

La série sera présentée le 15 avril sur Unis TV, puis en octobre à Télé-Québec.

L’autre série québécoise en lice dans les séries courtes est Téodore pas de H, qui raconte l’histoire d’un trentenaire atteint d’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et qui décide de terminer ses études secondaires dans une école multiethnique pour adultes.

La websérie, écrite par Natalie Doummar, réalisée par Julien Hurteau et mettant en vedette Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, sera diffusée le 11 avril.

Une autre série canadienne a été sélectionnée dans la même catégorie : Warigami, réalisée par Jason Lapeyre. Elle raconte l’histoire d’une femme qui vient d’apprendre qu’elle a un frère jumeau, qu’elle est une kami-jin, une descendante d'un ancien peuple japonais capable de transformer le papier en armes mortelles, et qu’elle est traquée par un guerrier kami-jin, sans savoir pourquoi.

L’an dernier, Dominos, de la Québécoise Zoé Pelchat, a remporté à Canneseries le prix de meilleure série numérique.

Séries télé

Arts