•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de Néo-Écossais se tournent vers l’Armée du Salut cet hiver

Une maison miniaturisée porte une tuque et un foulard en tenant près d'elle un contenant plein de pièces de monnaie.
Le coût du chauffage pousse plus de Néo-Écossais à réclamer une aide à l'Armée du Salut, cet hiver. Photo: iStock
Radio-Canada

L'hiver rigoureux et les froids intenses qui se sont prolongés jusqu'en mars ont poussé plus de Néo-Écossais à se tourner vers l'Armée du Salut pour obtenir de l'aide pour payer le chauffage et l'épicerie.

Ils étaient une trentaine à faire la queue devant l’Armée du Salut de Sydney, plus tôt cette semaine.

On dirait que tous ceux à qui je parle sont dans la même situation, affirmait l’un d’entre eux, Randy Madinsky. Nous avons augmenté la température du thermostat et ça suffit à peine à nous garder au chaud! 

Royce Madinsky pose devant l'Armée du Salut de Sydney, en Nouvelle-Écosse.Royce Madinsky est allé faire la queue devant l'Armée du Salut à Sydney parce qu'il n'arrivait plus à payer toutes ses factures. Photo : CBC/George Mortimer

Kathleen Haines, pour sa part, disait avoir de la difficulté à payer sa facture d’électricité tout en continuant à assumer ses autres dépenses.

Je suis en état de choc : 1255 $ pour quatre mois [de chauffage]! La dernière facture était de 598 $, donc ça me coûte plus cher que mon loyer mensuel. C’est réellement difficile!

Kathleen Haines

L’Armée du Salut exploite une banque alimentaire dans ses locaux de Sydney. Une coordonnatrice, Nicole MacLean, affirme que le nombre d’usagers augmente à la fin de l’hiver.

Il y a beaucoup de gens qui m’appellent parce qu’ils n’ont plus de mazout et ils viennent chercher de la nourriture parce que tout leur argent disponible a servi à payer leur facture d’électricité, explique-t-elle.

L’Armée du Salut en Nouvelle-Écosse administre un fonds d’aide au chauffage financé par le gouvernement provincial et Nova Scotia Power. Les ménages admissibles peuvent recevoir un maximum de 400 $ par année pour aider à payer leur facture.

Cette année, 57 % des demandeurs sont du Cap-Breton, selon l’Armée du Salut.

D'après les renseignements de George Mortimer, CBC

Nouvelle-Écosse

Pauvreté