•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Michel Vienneau : la communauté réagit au report des audiences

Photo de famille d'Annick Basque et de Michel Vienneau
Annick Basque et Michel Vienneau Photo: Contribution : Facebook
Radio-Canada

Un nouveau retard dans le règlement de l'affaire Michel Vienneau fâche la communauté.On apprenait mardi que les audiences concernant le congédiement des deux policiers qui ont abattu l'homme d'affaires seront reportées à une date encore indéterminée.

Des proches de Michel Vienneau et des résidents rencontrés Tracadie, où habitait l’homme d’affaires, sont d’accord : un nouveau délai dans les procédures entourant les deux policiers qui l’ont abattu en janvier 2015, Patrick Bulger et Mathieu Boudreau, démontre que la justice n’est pas la même pour des policiers que pour des civils.

[L’Association des policiers] veut encore contrôler le système judiciaire [et] s’assurer que les policiers sont au-dessus de la loi et ne peuvent pas être punis, lance un bon ami de la victime, Camille McLaughlin.

Michel Vienneau est décédé depuis quatre ans et rien n’a été fait. Les gens s’en lavent les mains.

Camille McLaughlin

La nièce de Michel Vienneau, Nikki Vienneau, a quant à elle réagi par courriel et estime que leur congédiement c’est ce qui aurait se passer le 12 janvier 2015.

Enfin, des résidents de Tracadie rencontrés dans la rue se disent encore ébranlés des événements qui se sont produits il y a maintenant quatre ans. Michel Vienneau était un homme d’affaires connu et respecté à Tracadie et ses concitoyens souhaitent que justice soit faite, mais semblent avoir perdu confiance envers le système judiciaire. Ils devraient être punis comme n’importe quelle personne qui commet un meurtre, lance l’une d’entre elles.

Les audiences ont été reportées en raison d’une demande tardive effectuée par le syndicat (Association policière de Bathurst) agissant au nom des officiers de police, a-t-on appris mardi. Les audiences devaient avoir lieu du 18 au 22 mars et concernaient la recommandation de congédiement de Patrick Bulger et Mathieu Boudreau par un enquêteur indépendant.

Mathieu Boudreau arrivant au palais de justiceLe policier Mathieu Boudreau (ci-dessus) et son collège Patrick Bulger ont été innocentés en 2017, mais un enquêteur externe a récemment recommandé leur congédiement. Photo : Radio-Canada / Karine Godin

Avec les informations de Gabriel Garon

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites