•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La tasse » obtient un coup de pouce de Villeray pour sortir du quartier

Un homme tient une tasse bleue en plastique.
« La tasse » a été créée en collaboration avec l'écoquartier Villeray. Photo: Radio-Canada / Olivier Lalande
Radio-Canada

Vous l'avez probablement déjà aperçue dans les mains de quelques amateurs de café montréalais, mais vous risquez maintenant de la voir se répandre un peu partout au Québec : le projet de gobelets de café réutilisables et consignés La tasse vient d'obtenir 5000 $ de l'arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension pour financer son expansion.

Ce financement du conseil d’arrondissement a été accordé mardi soir à l'organisme à but non lucratif Cafés et restaurants pour l'environnement (CRPE) La Vague, qui chapeaute l'initiative.

Présentement, une douzaine de commerces font partie du réseau de La tasse, dont la plupart se trouvent dans Villeray, où le projet a vu le jour à la fin de l’été 2018.

Une centaine d’établissements du Québec ont toutefois manifesté leur intérêt à rejoindre ce réseau, afin de réduire l’utilisation des verres à usage unique, qui ne sont pas recyclables en raison de la mince pellicule hydrofuge apposée à l’intérieur.

Chaque année, de 1,5 à 2 milliards de gobelets de carton à usage unique sont jetés au Canada. Dans Villeray seulement, on en utilise 380 000 annuellement, selon une étude menée en 2017 par l’écoquartier Villeray.

« Ces gobelets représentent à eux seuls le quart du contenu retrouvé dans les poubelles publiques. Grâce à un projet comme La tasse, nous agissons à la source pour réduire collectivement notre impact environnemental », a affirmé Rosannie Filato, conseillère de la Ville du district de Villeray.

Pour obtenir La tasse, les clients doivent offrir un dépôt de 5 $. Ils peuvent alors l'utiliser autant de fois qu'ils le désirent avant de la retourner dans un établissement participant, afin qu’elle soit lavée et réutilisée. Leur dépôt leur est alors remboursé.

La tasse est conçue en polypropylène. Elle ne contient pas de BPA ni de BPS, et elle est recyclable au Québec.

Grand Montréal

Environnement