•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Immigration francophone : Ottawa distribuera 12,6 millions de dollars à 14 communautés

Le ministre Ahmed Hussen au pupitre
Le ministre Ahmed Hussen dévoile le projet pilote dans l'amphitéâtre de la Cité des Rocheuses de Calgary. Photo: Radio-Canada / Fuat SEKER
Fuat Seker

Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, a annoncé mercredi, à la Cité des Rocheuses de Calgary, que 14 communautés à travers le Canada recevront un financement de 12,6 millions de dollars dans le cadre d'une nouvelle stratégie en matière d'immigration francophone.

Le projet en question est un projet pilote, dont le but est de favoriser l'intégration et la rétention des nouveaux arrivants d’expression française au Canada lorsqu'ils sont en situation minoritaire.

Calgary est officiellement la première communauté qualifiée d' accueillante qui recevra une part des fonds fédéraux, mais chaque province du Canada, hormis le Québec, en aura au moins une aussi.

Les 13 autres communautés seront annoncées dans leurs régions respectives, a expliqué le ministre Ahmed Hussen lors de son allocution.

Le montant total de 12,6 millions de dollars provient du budget de 2018 pour le plan d’action sur les langues officielles du Canada, et est à répartir sur trois ans.

Du sur mesure

L'argent sera distribué au réseau en immigration francophone de chaque province de façon tout à fait équitable et financera la création de programmes adaptés aux réalités de chacune d'entre elles ,explique François Hénault, directeur adjoint du Centre des politiques en immigration francophone à Ottawa. Le montant qui sera alloué à chaque province n’est pas encore connu.

Les communautés vont fixer elles-mêmes leurs besoins.

François Hénault, directeur adjoint du Centre des politiques en immigration francophone à Ottawa
Le ministre Ahmed Hussen pose pour la photo au milieu des élèves francophones de la Cité des Rocheuses de Calgary.Le ministre Ahmed Hussen en a profité pour rendre visite aux élèves francophones de la Cité des Rocheuses de Calgary. Photo : Radio-Canada / Fuat SEKER

Dans son allocution, le ministre a expliqué que cette initiative fait partie d'un plan d'action fédéral plus large.

Notre cible est de 4,4 % d’immigration francophone à l’extérieur du Québec d’ici 2023.

Ahmed Hussen, ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Il a expliqué qu’un certain nombre d’initiatives annoncées par le ministre en 2018 étaient déjà en cours et que certaines portaient déjà des fruits. Les invitations au programme Entrée express sont passées de 2,9 % en 2017 à 4,5 % en décembre 2018, a-t-il mentionné à titre d'exemple.

Pour Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA), ce projet pilote est une excellente nouvelle pour la communauté.

Ça fait longtemps que l’on attend (NDLR : depuis 2006) de savoir comment la cible de 4,4 % allait pouvoir être atteinte. Aujourd’hui, le réel plan est mis en place pour le faire, dit-il .

Pour lui cette stratégie va permettre d’intégrer les nouvelles communautés à la communauté d’accueil.

Alberta

Immigration