•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nima Machouf, conjointe d'Amir Khadir, candidate du NPD

Nima Machouf au micro.
Nima Machouf, conjointe d’Amir Khadir, sera la candidate du NPD dans Laurier–Sainte-Marie. Photo: Radio-Canada
La Presse canadienne

Appuyée par le chef adjoint Alexandre Boulerice comme candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Laurier–Sainte-Marie, Nima Machouf est encore membre de Québec solidaire (QS) et y milite encore, mais elle se dit « pas tant que ça » souverainiste.

Mme Machouf, conjointe d'Amir Khadir, un pilier de Québec solidaire pendant des années, a été présentée mercredi par le nouveau chef adjoint du NPD et par la députée néo-démocrate Hélène Laverdière, qui achève son mandat dans cette circonscription du centre-est montréalais.

Bien qu'elle ait milité pendant des années au sein de Québec solidaire, un parti officiellement souverainiste, Mme Machouf dit avoir aujourd'hui « choisi d'autres batailles », comme celles de promouvoir les idées « progressistes » et de combattre le « néolibéralisme ».

« Je continue à militer au sein de Québec solidaire. Je suis membre de Québec solidaire. Sur la cause de la souveraineté, je dirais que mon mari, Amir Khadir, est souverainiste et va se battre pour la souveraineté du Québec. Moi, j'ai choisi d'autres batailles : le projet d'une société progressiste me passionne plus. Je me concentre plus sur d'autres genres de luttes, comme les luttes sociales, les luttes pour l'environnement, les luttes pour l'égalité. »

Elle affirme que, de toute façon, « aujourd'hui le débat n'est pas là », puisque pour devenir députée à la Chambre des communes, la question de l'indépendance du Québec ne se posait pas.

C'est en anglais que Mme Machouf a laissé tomber « not that much » – pas tant que ça – quand une journaliste lui a redemandé dans la langue de Shakespeare si elle était souverainiste.

Elle admet par ailleurs que le NPD a une pente à remonter au Québec où, selon les sondages, il a perdu beaucoup de plumes. Elle affirme avoir mené plusieurs combats dans sa vie et se dit enthousiaste à l'idée de livrer cet autre combat politique.

À Ottawa, le chef néo-démocrate Jagmeet Singh, quant à lui, s'est dit « très content » d'avoir recruté une candidate d'une telle envergure. Mme Machouf est aussi épidémiologiste et travaille en santé publique.

Interrogé sur le fait que Mme Machouf est encore membre de Québec solidaire, il a dit voir là une preuve que son parti « est ouvert aux opinions des gens qui partagent des opinions nationalistes » comme elle. Mais le NPD continue de croire en « un pays uni », a-t-il rappelé.

Politique fédérale

Politique