•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une supertempête solaire a frappé la Terre il y a 2700 ans

Une éruption solaire.

Une éruption solaire moyenne survenue en juillet 2017.

Photo : Reuters / NASA

Bernard Barbeau

Les traces d'une éruption solaire gigantesque qui a frappé la Terre il y a près de 2700 ans ont récemment été découvertes dans des carottes de glace au Groenland. Si un tel événement n'a eu à peu près aucune incidence sur les habitants de la Terre de l'époque, il entraînerait aujourd'hui, s'il se répétait, des pannes de courant généralisées et des défaillances électroniques possiblement désastreuses.

Attribuable à une accumulation d'énergie magnétique dans des zones de champs magnétiques intenses au niveau de l'équateur du Soleil, une telle éruption projette des protons qui se perdent des centaines de milliers de kilomètres plus loin.

Ces particules subatomiques suivent ensuite des trajectoires le long des lignes de champ magnétique interplanétaires, et atteignent parfois l’atmosphère de la Terre.

Elles peuvent alors provoquer l'apparition d’aurores boréales et australes, mais aussi perturber les transmissions radioélectriques. Elles représentent ainsi une menace pour les systèmes de communication et de navigation. Le fonctionnement web, par exemple, pourrait être fortement perturbé.

Ce rayonnement cosmique pourrait aussi altérer la santé d’astronautes se trouvant sur son chemin, et pas en les transformant en superhéros comme dans les bandes dessinées des Fantastic Four.

Les occupants d’avions volant à haute altitude près des pôles pourraient également en faire les frais.

Le saviez-vous?

Hydro-Québec a eu affaire à une panne à grande échelle de son réseau électrique à la suite d'une éruption solaire et des orages magnétiques qu'elle a occasionnés en mars 1989. Peu de temps après, la société d'État a mis sur pied un groupe de travail pour analyser les événements. Elle a ensuite apporté certains correctifs.

Des aurores boréales au-dessus d'une route.

Des aurores boréales en forme de couronnes ont décoré tout le ciel en juin 2015. Ce cliché, pris à La Baie, laisse paraître le phénomène à travers quelques nuages.

Photo : Laurent Silvani

Carottes de glace

Les preuves de tels événements sont consignées de façon naturelle dans les cernes de croissance des arbres et, à plus long terme, dans les couches de glace.

Le Pr Raimund Muscheler de l’Université de Lund, en Suède, et ses collègues de plusieurs autres pays ont donc analysé des carottes extirpées des glaces du Groenland, à la recherche d’indices sur les tempêtes solaires, comme on les appelle aussi, survenues dans les derniers siècles.

Celles-ci contenaient des preuves d'une éruption colossale qui a eu lieu en 660 avant Jésus-Christ. Elle était 10 fois plus puissante que toutes celles qui se sont produites depuis l’invention d’appareils capables d’en mesurer l’importance.

Autrement dit, personne n’a vraiment idée de l’ampleur potentielle d’un tel événement.

Si cette tempête solaire avait eu lieu de nos jours, cela aurait pu avoir de graves effets sur notre société qui dépend de la technologie.

Le Pr Raimund Muscheler, de l’Université de Lund

Ce n'est que le troisième événement de ce type documenté de manière fiable. Il est comparable à la tempête la plus puissante connue, détectée vers l’an 775 de notre ère.

« Nous avons également participé à des travaux qui ont confirmé l’existence de deux autres éruptions solaires massives », a expliqué le scientifique. « Ces tempêtes ont eu lieu en 775 et en 994. »

« Ces tempêtes solaires massives sont rares, mais nos découvertes démontrent qu'elles sont récurrentes, a-t-il ajouté. C’est la raison pour laquelle nous devons mieux nous protéger contre les tempêtes solaires. »

Les résultats ont été publiés cette semaine dans Procedings of the National Academy of Sciences (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations de USA Today, BBC, Science News et Procedings of the National Academy of Sciences

Espace

Science