•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau ne pourra pas étendre le contrôle des moustiques à tout le territoire

Un homme tient une fiole de liquide transparent dans un champ.
Un employé de GDG montre le larvicide BTI utilisé contre les moustiques. Photo: Radio-Canada / Jean Delisle
Radio-Canada

Gatineau ne pourra pas étendre son programme de contrôle biologique des moustiques à l'ensemble de son territoire cette année. Des études supplémentaires sont requises, selon le ministère de l'Environnement du Québec.

Le président du comité exécutif, Cédric Tessier, a expliqué que la Ville avait fait deux demandes pour faire l'épandage de Bacillus thurigiensis israelensis (Bti) plus tôt au printemps : une pour le secteur où l'épandage se fait déjà et une pour l'ensemble de la ville.

Cependant, le début du printemps coïncide avec la période de reproduction de la rainette faux-grillon, très présente dans les secteurs problématiques où le Bti est requis.

La Ville devra donc réaliser de nouvelles études, une exigence du ministère de l'Environnement. Selon les résultats de celles-ci, le gouvernement donnera son accord pour ajouter des secteurs à l'épandage.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin a ajouté qu'il fallait être prudent en parlant de l'ensemble du territoire. M. Pedneaud-Jobin a plutôt indiqué qu'on n'ajouterait que quelques secteurs problématiques pour y améliorer la qualité de vie des résidents.

C'est qu'il y a plusieurs élus qui ont levé le doigt et qui ont dit qu'il y a des enjeux chez eux qui méritent qu'on s'y attarde.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Le comité exécutif a accordé, mercredi, un contrat d'un peu plus de 285 000 $ à la firme GDG Environnement ltée, de Trois-Rivières, pour le contrôle biologique des moustiques dans le secteur de Gatineau.

La compagnie devra obtenir les autorisations du ministère de l'Environnement avant chaque traitement.

M. Tessier a été incapable de dire si Gatineau était d'accord avec la demande d'une citoyenne qui souhaite devancer la période d'épandage.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Politique municipale