•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étape marquante pour la production d’électricité avec des déchets au Nouveau-Brunswick

Sept travailleurs discutent devant le petit bâtiment industriel.
Le méthane récupéré aboutit dans ce bâtiment où il sert à produire de l'électricité. Photo: Gracieuseté de Gena Alderson
Radio-Canada

L'organisme Eco360 Sud-Est vient récemment de franchir l'étape de 10 millions de kilowattheures d'électricité produite avec le méthane récupéré au site d'enfouissement des déchets du sud-est du Nouveau-Brunswick.

Eco360 Sud-Est gère ce site d’enfouissement et produit de l’électricité avec le méthane depuis 2017. Le 10 millionième kilowattheure d’électricité a été produit en décembre.

Cette énergie équivaut à celle consommée par 700 foyers en un an, et sa production entraîne une réduction de 66 000 tonnes des émissions de gaz à effet de serre.

C’est aussi l’équivalent de l’énergie nécessaire pour recharger la batterie de 8,5 millions de téléphones intelligents, précise la coordonnatrice Gena Alderson.

Le gaz méthane découle de la décomposition de déchets. Il est récupéré à l’aide de puits forés dans le site d’enfouissement. Des conduites l’acheminent jusqu’à une génératrice où il sert de combustible.

Une énorme génératrice reliée à des batteries et à des conduites de gaz.La génératrice a produit jusqu'à présent plus de 10 millions de kilowattheure d'électricité en brûlant du méthane. Photo : Gracieuseté de Gena Alderson

La combustion du méthane produit une certaine quantité de gaz carbonique, mais on obtient de l’électricité, souligne Mme Alderson.

L’électricité ainsi produite est vendue à la société Énergie NB qui l’intègre à son réseau de distribution.

Eco360 Sud-Est est un organisme sans but lucratif. La vente d’électricité lui a rapporté 1,2 million de dollars. Ces revenus sont inclus dans son budget et l’aident à réduire ses coûts d’exploitation.

La production d’électricité à l’aide du méthane du site d’enfouissement est moins polluante que le fait de laisser ce gaz s’échapper dans l’atmosphère. Le gaz carbonique et le méthane ont tous les deux un effet de serre, mais Gena Alderson précise que le méthane est de 25 à 30 fois plus nuisible à l’environnement que le gaz carbonique.

Le site d'enfouissement à MonctonLes ordures qui se trouvent dans les sacs clairs aboutissent au site d’enfouissement à Moncton. Seuls les articles qui se trouvent dans les sacs bleus sont triés et recyclés. Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Cette activité ne prolonge ni ne réduit la durée de vie d’un site d’enfouissement, mais les déchets qui s’y trouvent servent au moins à quelque chose, ajoute-t-elle.

Les déchets organiques comme les restes de nourriture ou le papier dégagent du méthane en se décomposant, mais non le plastique.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Énergie