•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne éclair de la police sur la sécurité routière à Toronto

Des policiers agents de circulation sont sur la route au petit matin.
La campagne de sensibilisation fait partie de la stratégie Vision zéro pour réduire le nombre de décès sur les routes de la métropole. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des agents de la police de Toronto sillonnent les rues de la métropole cette semaine pour sensibiliser les automobilistes et les piétons en matière de sécurité routière.

Les policiers ciblent quatre grands comportements à risque chez les conducteurs : la vitesse, la distraction au volant, la conduite avec facultés affaiblies et la conduite agressive.

Mais outre les automobilistes, il faut aussi sensibiliser les piétons qui ont eux aussi des comportements à risque, selon Laurent Bellion, agent de police avec les services de circulation de la Ville de Toronto.

Dès que ça clignote ou qu'il y a un décompte, c'est trop tard pour traverser, à moins d'être déjà engagé, rappelle-t-il.

Cette campagne de sécurité routière survient alors que Toronto connaît une année particulièrement meurtrière en matière de décès de piétons. L'an dernier, 41 personnes ont été tuées. Parmi celles-ci, la majorité était des aînés âgés de 55 ans et plus.

Avec l'âge, on prend plus de temps pour traverser la route, on n'est pas forcément aussi attentif et le temps de réaction est plus long. C'est peut-être un des facteurs, dit l'agent Bellion.

Une responsabilité partagée

Le problème est bien souvent que les piétons sont pressés ou distraits, et les voitures ne s’arrêtent pas au feu rouge lorsqu’elles veulent tourner à droite. C'est une attitude à corriger, il faut prendre sa part de responsabilité, souligne M. Bellion.

En 2016, le conseil municipal de Toronto avait approuvé son premier plan de sécurité routière avec l'objectif de faire passer le nombre de morts dans les rues de la ville à zéro.

Le financement pour cette stratégie a été revu à la hausse, le faisant passer à 100 millions de dollars sur cinq ans.

Depuis le début de l'année, neuf piétons sont morts lors de collisions avec des véhicules.

Toronto

Prévention et sécurité