•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition réclame une enquête et des compensations pour les déboires de la traverse Matane-Côte-Nord

Le nom «F.-A.-Gauthier» gravé sur le traversier

Le F.-A.-Gauthier

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

Louise Bertrand, une citoyenne de Sept-Îles, a initié une pétition sur le site de l'Assemblée nationale en lien avec les nombreux problèmes des derniers mois à la traverse Matane-Côte-Nord.

Je pense que beaucoup de gens sont harassés des services qui sont offerts à la traverse, surtout depuis décembre avec tout ce que l’on a connu d’événements malheureux dans le temps des Fêtes et plus récemment avec la semaine de relâche, souligne Louise Bertrand.

Un remorqueur navigue près du F.-A. Gauthier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un remorqueur doit accompagner le F.-A.-Gauthier dans ses déplacements entre Baie-Comeau et Lévis.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Depuis mardi, la pétition réclame essentiellement quatre choses :

  1. L’accélération du processus d’un bateau de relève par la Société des traversiers du Québec (STQ)
  2. Une desserte aérienne systématique entre Mont-Joli et Baie-Comeau et Mont-Joli et Sept-Îles en cas d'interruption de service par bateau.
  3. Une indemnisation pour les personnes et les entreprises qui ont été et qui pourraient être touchées à l’avenir par une interruption de service
  4. L’ouverture d’une enquête de la Vérificatrice générale du Québec sur le F.-A.-Gauthier, à partir des appels d’offres initiaux jusqu’à sa livraison en 2015.

Plus tôt cette semaine, plusieurs acteurs politiques de la Côte-Nord de concert notamment avec Tourisme Côte-Nord avaient aussi demandé une enquête et des compensations.

Moi je considère que nous ne sommes pas des citoyens et des contribuables de seconde zone alors on a le droit à un service fiable, ce que la Société des traversiers du Québec n’offre pas.

Louise Bertrand, citoyenne de Sept-Îles à l'origine de la pétition

Les gens ont jusqu’au 15 avril pour signer la pétition sur le site de l’Assemblée nationale. (Nouvelle fenêtre)

À la fin janvier, le ministre des Transports, François Bonnardel a congédié le PDG de la Société des traversiers du Québec (STQ), François Bertrand, mais cela semble ne pas avoir suffi à calmer la grogne.

François Bonnardel répond aux questions des journalistes sur le financement du projet de tramway de la Ville de Québec lors d’une mêlée de presse à l’Assemblée nationale le 21 février 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre québécois des Transports, François Bonnardel

Photo : Radio-Canada

La pétition sera déposée à l'Assemblée nationale par la députée de Duplessis, Lorraine Richard.

Lorraine Richard est assise dans son bureau. Elle est souriante. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La députée péquiste sortante et candidate PQ, Lorraine Richard

Photo : Radio-Canada

J’estime qu’il y a une énorme perte de confiance envers la Société des traversiers du Québec. Je considère que la Société des traversiers du Québec a vraiment fait preuve d’improvisation à plusieurs niveaux depuis l’acquisition du F.-A.-Gauthier.

Louise Bertrand, citoyenne de Sept-Îles à l'origine de la pétition

Mercredi matin, 72 personnes avaient signé la pétition sur le site de l’Assemblée nationale.

Avec les informations de Diana Gonzalez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Transports