•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre étape franchie pour la conversion de l'église Saint-Jean-Eudes en condos

L'église est blanche et il y a des portes rouges. On peut voir au-dessus le clocher gris avec une croix.
L'église Saint-Jean-Eudes Photo: Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette
Mélyssa Gagnon

Les élus de l'arrondissement de Jonquière ont accepté, mardi soir, une demande de modification de zonage soumise par la Fabrique Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus pour transformer l'église Saint-Jean-Eudes en immeuble en copropriété.

La requête vise à autoriser l'implantation d'une habitation multifamiliale de deux étages, pour une hauteur totale de 17 mètres. Si le projet va de l’avant, un immeuble de 18 logements sera érigé sur la rue Bonneau, auquel se greffera l'ancienne église, désacralisée en mai 2018.

Des conseillers assis autour d'une table de délibérations. L'assemblée du conseil d'arrondissement de Jonquière avait lieu au mont Jacob. Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Le promoteur privé qui est en voie d'acquérir l'ancien lieu de culte pour lui donner une nouvelle vocation était présent lors de l’assemblée du conseil d’arrondissement de Jonquière. Il n'a cependant pas voulu fournir plus de détails au sujet du projet qu’il caresse pour l'instant.

Le règlement adopté à l’unanimité par les six conseillers jonquiérois donnera lieu à la tenue d’une consultation publique. Si des citoyens s’opposent, il pourrait y avoir une ouverture de registres. Le conseiller municipal responsable du secteur Saint-Jean-Eudes, Jean-Marc Crevier, croit toutefois que les gens seront favorables.

Ce soir, c’était la deuxième étape. Il reste la troisième. Au prochain conseil, le 11 avril, s’il n’y a pas de contestation ça va être accepté […] À Saint-Jean-Eudes, ce n’est pas mal vu. Les gens sont bien contents.

Jean-Marc Crevier, conseiller municipal

L’échevin explique que les citoyens du quartier craignaient d’être confrontés au paysage désolant d’une église délabrée, comme ce fut le cas avec Fatima.

Maisons en conteneurs

Par ailleurs, le conseil d’arrondissement modifie son règlement de zonage dans le secteur de la rue de l’Orée des champs pour autoriser l’utilisation de conteneurs maritimes à des fins de construction résidentielle.

La maison conçue avec des conteneursLa maison en conteneurs de la rue de l'Orée des champs au moment de sa construction. Photo : Radio-Canada

L’an dernier, des inspecteurs de la Ville sont débarqués dans le quartier, où une résidence de ce type était en construction, pour s’assurer du respect du règlement municipal. Celui-ci interdit l’utilisation de conteneurs pour des bâtiments principaux ou accessoires.

Le propriétaire concerné peut maintenant aller de l’avant en toute légalité.

Saguenay étudie d’ailleurs la possibilité d’assouplir les règles sur l’ensemble de son territoire puisque ce type de résidence gagne en popularité.

Le monde disait ça n’a pas de bons sens. Ce ne sera pas beau, mais, finalement, oui, c’est beau. S’il y a un promoteur qui fait quelque chose de beau avec des conteneurs, pourquoi ça ne pourrait pas être pareil partout?, soulève Jean-Marc Crevier.

Garderie dans un parc industriel

Enfin, les conseillers de Jonquière ont reporté à une prochaine assemblée l’adoption d’une modification au schéma d’urbanisme pour favoriser l’implantation d’une garderie dans le parc industriel de Jonquière. Le service de garde serait construit sur la rue de la Métallurgie et serait doté d’espaces locatifs.

On a eu des informations complétaires notamment au niveau de notre comité consultatif d’urbanisme et on veut retourner pour rediscuter du dossier, a fait valoir Kevin Armstrong.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale