•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Premières Nations se réjouissent de la création d’un parc dans le nord de l’Alberta

Une vue aérienne d'un parc situé au bord du littoral. Les arbres sont parsemés de quelques maisons.

Une vue aérienne de Fort Chipewyan, sur la frontière du parc national Wood Buffalo. Les Premières Nations se réjouissent qu'un nouveau parc soit créé dans la région.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un nouveau parc, dans le nord de l'Alberta, sera très utile pour permettre aux peuples autochtones de préserver leur mode de vie traditionnel, affirment des Premières Nations de la région.

Le gouvernement albertain a annoncé, mardi, la création du parc Kitaskino Nuwenene, d’une superficie de 1 600 km carrés. Il bordera deux nouveaux parcs qui avaient déjà été annoncés sur les frontières du parc national Wood Buffalo.

« C’est une protection environnementale et écologique forte », se réjouit Melody Lepine de la première nation crie Mikisew.

Trois entreprises énergétiques, Cenovus, Imperial Oil et Teck resources, ont mis fin à leur exploitation de sables bitumineux, ce qui permettra au gouvernement de réutiliser l’espace pour en faire un parc. Une quatrième entreprise, Value Creation Inc., promet de vendre son site au gouvernement, rapporte Melody Lepine.

Ce nouveau parc permettra également de commencer à répondre aux préoccupations de l'Organisation des Nations unies au sujet de la préservation du parc national Wood Buffalo, dit-elle.

Il servira de zone tampon autour de l’espace vert pour éviter qu’il se détériore davantage. C'était d'ailleurs une des recommandations énoncées par l’UNESCO pour protéger le parc.

« C’est un pas dans la bonne direction qui est de créer une zone tampon complète », soutient Melody Lepine.

Vue d'oiseau sur un troupeau de bisons qui marche dans la neige.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le bison des bois est une espèce importante pour l'alimentation et la culture des communautés autochtones en Alberta.

Photo : Gouvernement de l'Alberta

Elle explique que ce parc va permettre au peuple Mikisew de continuer à pratiquer son mode de vie traditionnel dans le parc, ce qui inclut la chasse au bison.

Cette annonce a aussi été reçue de manière positive par l’Association de la nature de l’Alberta, qui précise que les caribous et les oiseaux migrateurs pourront eux aussi profiter de cet espace.

Un plan aérien de grues blanches volant dans le ciel au-dessus du parc national Wood Buffalo, dans le nord de l'Alberta.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le parc national Wood Buffalo est le dernier endroit où les grues blanches se reproduisent naturellement. Il accueille aussi un des plus grands troupeaux de bisons des bois.

Photo : Associated Press / Joe Duff

L’association « encourage la mise en place d’une ''phase 2'' pour ajouter des terres au parc afin de connecter et protéger le bison des bois, le caribou des bois et l’habitat des oiseaux migrateurs », écrit-elle dans un communiqué.

L’ensemble du parc sera ouvert au public. Les visiteurs pourront y faire de l’équitation, de la pêche et de la chasse.

Les véhicules tout-terrain et les motoneiges seront permis, mais aucun nouveau sentier ne sera développé pour leur utilisation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !