•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Uashat mak Mani-Utenam recevra les jeux interbandes 2019

Des participants aux Jeux autochtones interbandes 2017.

Des participants aux Jeux autochtones interbandes 2017

Photo : Facebook/Nadine Petiquay

Jean-Louis Bordeleau

Plus de 1000 jeunes Autochtones des quatre coins du Québec convergeront vers Uashat mak Mani-Utenam du 5 au 14 juillet. Cette communauté innue sera l'hôte des 15e Jeux autochtones interbandes.

Les sportifs compétitionneront dans 21 épreuves, allant de l'athlétisme à la course de canots en passant par le volley-ball, le basketball et la natation. Les compétiteurs seront répartis dans trois catégories en fonction de leur âge.

En marge des compétitions, des événements festifs et culturels égayeront le séjour des athlètes.

Le président du comité organisateur des Jeux, Dave Vollant, se réjouit de permettre aux Innus de voir comment ça se passe chez les Cris, les Algonquins, les Anishnabees.

Dave Vollant, président du comité organisateur des Jeux interbandes Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dave Vollant, président du comité organisateur des Jeux interbandes

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

De dire : ''Maintenant, on se connaît mieux'' [...] de les amener à se voir et de se découvrir, je pense que ça va être le fun.

Dave Vollant, président du comité organisateur des Jeux interbandes

Les Jeux demeurent populaires année après année, surtout que dans certaines communautés, la population jeune est majoritaire, souligne le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, qui sera le coprésident d'honneur de l'événement.

Ghislain Picard au lutrin en conférence de presse.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ghislain Picard, le chef de l'Assemblée des Premières Nation Québec-Labrador et co-président d'honneur des jeux

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

On doit se donner tous les moyens possibles pour faire en sorte que le climat dans lequel ces jeunes évoluent soit le plus positif possible.

Ghislain Picard, le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador

La Ville de Sept-Îles contribuera aux Jeux. Certaines épreuves se dérouleront sur la piste d'athlétisme et les terrains de soccer de la ville.

Le défi du financement

L'événement coûtera environ 1 million de dollars, selon le président du comité organisateur des Jeux.

Il se désole de ne recevoir aucun financement de Québec.

Un innu au podium en conférence de presseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les organisateurs ont aujourd'hui annoncé les détails de ces jeux qui rassemblent tous les deux ans des jeunes athlètes des communautés autochtones du Québec.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Ça représente tous les jeunes Autochtones des Premières Nations du Québec, rappelle Dave Vollant. Contrairement aux Jeux du Québec pour allochtones, nous, les Autochtones, on ne reçoit pas beaucoup de financement du Québec.

Le gros défi pour les Jeux interbandes, c'est d'aller chercher le financement.

Dave Vollant, président du comité organisateur des Jeux interbandes

Ce sera la quatrième fois que Uashat mak Mani-Utenam sera l'hôte de cette grande célébration du sport et de la culture autochtone. Elle l'avait aussi été en 1996, en 1998 et en 2010.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton

Côte-Nord

Autochtones