•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet scolaire intergénérationnel pour des élèves en difficulté

Une femme âgée montre à coudre à un enfant.

Grâce aux membres du Cercle des Fermières de St-Eugène-de-Guigues, les élèves apprennent les rudiments de la couture et de la broderie.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Des tabliers de cuisine confectionnés par des personnes âgées et des enfants. C'est le projet porté depuis février par la classe en adaptation scolaire de l'école primaire de St-Eugène-de-Guigues.

Accompagnés des femmes du Cercle des Fermières, les élèves ont confectionné des tabliers de cuisine pour pouvoir les utiliser à l'école.

Coudre, repasser et broder, il s'agit là des principales étapes de confection vécues par les sept jeunes du groupe de cheminement particulier de l'école Notre-Dame-de-Liesse.

Ils étaient bien entourés. Les Fermières de St-Eugène-de-Guigues leur ont transmis leur savoir-faire.

C'est une récompense. On sait qu'on va apporter quelque chose aux enfants, la confiance. Ils sont capables. On leur dit parfois qu'il faut recommencer, raconte la présidente du Cercle des Fermières de St-Eugène, Micheline Plante.

Des enfants et des femmes font de la couture autour d'une grande table.

Les élèves en difficulté de l'école participent au projet dans le but d'améliorer leur environnement scolaire.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Améliorer le quotidien des élèves

Les élèves devaient trouver, par un projet bien précis, des façons d'améliorer leur environnement scolaire.

Ils ont décidé de s'attaquer à la cuisine, comme l'explique Benjamin Gaudreau, élève de la classe.

Moi je me suis dit que pour améliorer la cuisine, il fallait allonger les cordes des tabliers pour qu'on puisse nous-mêmes les attacher, explique-t-il.

Deux enfants portent un tablier différent, dont un avec des cordons attachés au devant.

Le nouveau tablier (à gauche) a des cordons plus longs, pour que les jeunes puissent l'attacher eux-mêmes.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Les élèves ont été accompagnés par la stagiaire en enseignement Frédérik Dupras.

C'est beaucoup d'apprentissage! Il y en a qui ont plus de difficulté avec la motricité, lance-t-elle.

Nouveaux acquis

Pour la plupart d'entre eux, il s'agissait d'une initiation à la broderie et à la couture.

On fait de la broderie, des pochettes, on a appris à repasser, on a choisi la couleur de nos tabliers, explique une autre élève, Mégane Gauthier.

Le projet de tablier sera soumis au concours québécois en entrepreneuriat pour la Commission scolaire Lac-Témiscamingue.

Abitibi–Témiscamingue

Éducation