•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le philanthrope David Sidoo aurait versé 200 000 $ pour aider ses fils à tricher

Une homme avec un chandail UBC Football parle avec un joueur de football sur le terrain.
David Sidoo a contribué à l'essor du programme de football de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC). Photo: Bob Frid/UBC
Radio-Canada

L'homme d'affaires de Vancouver et figure marquante du programme de football de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) David Sidoo est accusé d'avoir aidé des étudiants, dont ses deux fils, à tricher à des examens d'admission dans des universités américaines pendant une période de huit ans.

David Sidoo aurait déboursé 200 000 $ pour que quelqu’un passe les épreuves d'évaluation normalisées (SAT), soit le concours d’entrée pour la plupart des universités américaines, à la place de ses fils en 2011 et en 2012.

Des accusations ont été déposées contre lui devant un tribunal fédéral américain ce mois-ci.

L’homme d’affaires vancouvérois fait partie d’un groupe de 12 individus qui seraient impliqués dans un complot de tricherie ayant permis à des étudiants d’entrer dans de grandes universités américaines, dont l’Université Georgetown et l’Université de Californie du Sud.

David Sidoo est accusé d’avoir aidé de futurs étudiants à tricher aux examens d’admission de collèges américains (ACT) et aux épreuves d’évaluation normalisées (SAT). Dans certains cas, de mauvaises réponses auraient été changées. Il aurait aussi engagé quelqu’un pour se présenter aux examens au nom d’autres personnes entre 2011 et février 2019.

En plus de ses deux fils, il aurait payé pour aider trois autres jeunes à tricher à leurs examens entre 2011 et 2017.

Les détails de ces accusations ont été dévoilés mardi, dans des documents de la cour fédérale américaine de Boston, au Massachusetts.

Le même jour, l’avocat de David Sidoo, Richard Schonfeld, a publié un communiqué sans toutefois confirmer ou nier l’implication de son client dans ce complot.

« David Sidoo a été reconnu, à plusieurs reprises, pour ses activités philanthropiques, qui témoignent de sa nature, écrit-il. Les accusations portées contre David sont des allégations qui doivent être accompagnées de la présomption d’innocence. Nous sommes impatients de présenter notre défense devant les tribunaux et, en attendant, nous demandons aux gens de ne pas tirer de conclusions hâtives. »

200 000 $ pour des SAT

Selon l’acte d’accusation, déposé devant un tribunal fédéral américain, David Sidoo aurait payé 100 000 $ pour qu’une personne effectue les SAT pour son fils aîné à Vancouver, le 2 décembre 2011, lui indiquant de ne pas obtenir une note trop élevée, pour que le résultat soit réaliste.

La même stratégie aurait été employée pour son plus jeune fils, l’année suivante. Grâce aux résultats obtenus de manière frauduleuse, ce dernier a été admis à l’Université de Californie à Berkeley.

Une vedette du football de l’UBC

David Sidoo est bien connu dans le milieu du football universitaire. Grâce à son argent et à son influence, il a contribué à l’essor du programme de football de l’UBC.

L’homme d’affaires a fait partie de l’équipe de l’UBC lorsqu’il y étudiait dans les années 1980. Il a été nommé meilleur joueur de l’année en 1982, lorsque les Thunderbirds avaient connu une saison sans défaite et remporté la première Coupe Vanier de leur histoire.

David Sidoo a ensuite joué, pendant cinq ans, dans la Ligue canadienne de football. Il a été intronisé au Temple de la renommée sportive de la Colombie-Britannique et au Temple de la renommée du football de la province.

Au terme de sa carrière de joueur de football, David Sidoo est devenu banquier et a créé plusieurs œuvres de bienfaisance. Il a été reconnu, à plusieurs reprises, pour ses activités philanthropiques, notamment en 2016, lorsqu’il est devenu membre de l’Ordre de la Colombie-Britannique, la plus prestigieuse distinction attribuée par la province.

Avec des informations de CBC

Colombie-Britannique et Yukon

Enseignement universitaire