•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des adolescents champions de robotique iront compétitionner à Détroit

Les jeunes de la Polyvalente de Charlesbourg participeront au championnat mondial de la First Lego League à Détroit

Les jeunes de la Polyvalente de Charlesbourg participeront au championnat mondial de la First Lego League à Détroit

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Alexandre Duval

Ils ne sont qu'en deuxième secondaire, mais ils s'apprêtent à vivre une grande expérience de vie. Une trentaine de jeunes de la Polyvalente de Charlesbourg, à Québec, s'envoleront pour Détroit le mois prochain afin de participer à un championnat mondial de robotique.

Ce voyage est rendu possible par la First Lego League, un réseau international de jeunes passionnés de technologie dispersés dans près de 100 pays.

Cette année, le thème imposé aux jeunes était « l’espace » : ils devaient identifier un problème lié à l’exploration spatiale, puis développer une solution robotique avec des pièces de jeu Lego.

L’équipe de Charlesbourg a choisi de se pencher sur l’accessibilité à l’eau sur la planète Mars, rien de moins. « On voulait savoir comment on pourrait réussir à la récolter pour que l'homme puisse survivre là-bas », raconte Mariane Rancourt, une jeune participante.

On a parlé à plein d'experts, un expert du Cosmodome, quelqu'un qui a déjà travaillé à la NASA. C'était passionnant!

Mariane Rancourt, élève de deuxième secondaire à la Polyvalente de Charlesbourg
Mariane Rancourt

Mariane Rancourt

Photo : Radio-Canada

Les jeunes, qui sont tous inscrits au programme de robotique de la Polyvalente, ont donc multiplié les rencontres depuis le début de l’année scolaire pour développer leur robot.

Pour se qualifier pour la grande finale qui aura lieu à Détroit du 24 au 27 avril, l’équipe de Charlesbourg a d’abord remporté une compétition régionale à Québec, puis une autre provinciale à Montréal, en février dernier.

Aller au-delà des notes

Pour l’enseignant qui supervise ces jeunes passionnés, la robotique est une façon de forger de futurs citoyens. Gino Nicole rappelle que les valeurs sont importantes au sein de la First Lego League.

« Je considère que c'est la partie la plus importante. C'est ce qui permet aux jeunes de se valoriser dans un projet [...], de travailler en équipe, de partager des interactions avec d'autres équipes, d'aller aider d'autres équipes, d'être à l'écoute des autres », énumère M. Nicole.

On doit aussi faire attention au vocabulaire qu'on utilise lorsqu'on interagit avec les autres.

Gino Nicole, enseignant de robotique à la Polyvalente de Charlesbourg
Gino Nicole, enseignant de robotique à la Polyvalente de Charlesbourg

Gino Nicole, enseignant de robotique à la Polyvalente de Charlesbourg

Photo : Radio-Canada

Gino Nicole le dit ouvertement : lorsqu’il a lancé son programme de robotique, en 2011, il le faisait surtout pour permettre à de jeunes garçons aux prises avec des difficultés de s’accrocher à l’école.

La First Lego League fait partie des éléments qui donnent un défi aux jeunes et qui les aident à se développer, dit-il.

« Aujourd'hui, on les voit s'émanciper dans ce projet-là [...] C'est ma plus grande satisfaction parce qu'il ne faut pas s'attarder uniquement aux résultats scolaires, mais vraiment au développement scolaire chez les jeunes. »

L'exemple de Jason

Jason Poirier fait partie de ces jeunes garçons dont le développement personnel a été épatant, grâce à la robotique.

Lui-même admet que lorsqu’il était au primaire, il était solitaire et n’aimait pas le contact avec les autres élèves.

« Si j'avais pu, j'aurais passé mon année dans un mur avec juste le professeur, illustre-t-il. Je n'aimais pas le contact avec les autres. »

Venir ici et rencontrer du monde qui aimait les mêmes passions que moi et qui aimait la robotique, ça m'a vraiment fait améliorer mon dynamisme en groupe!

Jason Poirier, élève de deuxième secondaire à la Polyvalente de Charlesbourg
Jason Poirier participera au championnat mondial de la First Lego League

Jason Poirier participera au championnat mondial de la First Lego League

Photo : Radio-Canada

Aujourd’hui, le contraste est évident : le jeune homme dit qu’il adore partager ses connaissances avec les autres. Il rêve même de devenir professeur… de robotique!

Pas en reste, les filles!

Même si les élèves de M. Nicole sont surtout des garçons, quelques filles font partie du groupe… et l’enseignant espère que leur nombre augmentera dans les prochaines années.

Mariane Rancourt estime que l’intégration avec les garçons est une réussite. « Plus on se connaissait, plus on s'est habitué, ça marchait beaucoup mieux. Maintenant, on s'entend tous super bien et il y a zéro problème! »

Sa camarade Hyariviet Konan est aussi ravie de faire partie de ce groupe, elle qui a toujours été passionnée des blocs Lego et qui souhaite mener une carrière scientifique.

Hyariviet Konan

Hyariviet Konan

Photo : Radio-Canada

J'ai toujours aimé ça [...] Je trouvais que la robotique, c'est un bon moyen pour me diriger vers les sciences pour l'avenir.

Hyariviet Konan, élève de deuxième secondaire à la Polyvalente de Charlesbourg

À quelques semaines du grand rassemblement de Détroit, l’enseignant Gino Nicole dit ressentir une certaine « fébrilité ». D’ici là, les autres matières, notamment l’anglais, seront sollicitées pour préparer les jeunes à cette aventure.

Avec les informations de Camille Simard

Québec

Éducation