•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réfection de la courbe de la 155 à La Tuque : « Cette année sera la bonne », dit le ministre des Transports

Camions et voiture circulant sur la voie

Des panneaux ont été ajoutés après l'accident pour indiquer la présence d'une courbe serrée sur la route 155 près du kilomètre 107.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les travaux promis par le précédent gouvernement libéral à la courbe du kilomètre 107 sur la route 155 à La Tuque pourraient enfin être réalisés. En janvier 2017, une mère et sa fille ont perdu la vie à cet endroit considéré comme dangereux.

Lors de son annonce sur les prochains projets routiers pour 2019-2021 en Mauricie, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a indiqué que la réfection de cette courbe sera réalisée cette année.

L’an dernier, presque à pareille date, les libéraux avaient aussi annoncé des travaux pour cette portion de route qui relie la Mauricie au Saguenay-Lac-Saint-Jean, sans jamais qu’ils ne soient réalisés.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, assure que cette fois-ci est la bonne.

Un coroner avait recommandé à Québec de revoir la configuration de cette route à la suite de l’accident où Stéphanie Deschamps et sa fille de 10 ans, Lexann Montpetit, avaient perdu la vie le 4 janvier 2017.

Ce jour-là, la femme a perdu le contrôle de son véhicule dans cette courbe serrée qui a un bon dénivelé. Elle est entrée en collision frontale avec un véhicule utilitaire sport.

La pente et la courbe seront adoucies. De plus, le tablier du pont situé en bas de la courbe sera relevé pour s’harmoniser davantage avec la route et il y aura stabilisation du talus, précise la directrice générale par intérim à la direction générale de la Mauricie et du Centre-du-Québec au ministère des Transports du Québec, Marie-Ève Turner.

Je suis très content qu’il y ait des travaux. Ça fait longtemps que ça aurait dû être fait.

Daniel Deschamps, père de Stéphanie

Le père de Stéphanie et grand-père de Lexann, Daniel Deschamps, croit qu’il est temps que les travaux commencent.

Il se réjouit de voir que le pont fera aussi l’objet d’une réfection, ce qui n’était pas dans les plans des libéraux qui souhaitaient seulement y faire des modifications mineures.

Deux victimes de l'accident de la route survenu sur la 155 près de La Tuque.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Stéphanie Deschamps et sa fille, Lexann

Photo : Gracieuseté de Karine Deschamps

D’autres batailles pour le père des victimes

Daniel Deschamps craint que la vitesse dans le secteur où il a perdu sa fille et sa petite-fille ne revienne à 90 km/h.

À la suite de l’accident, le MTQ avait décidé de réduire la vitesse à 70 km/h. M. Deschamps aimerait que ça reste ainsi.

Maintenant qu’il sait que des travaux seront réalisés au kilomètre 107, l’homme de Lac-Bouchette, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, souhaite maintenant se battre pour que le gouvernement du Québec modifie la loi sur les coroners afin qu’ils aient plus de pouvoirs.

Dans son rapport publié près d’un an après l’accident, le coroner avait suggéré de revoir la configuration de la courbe.

Daniel Deschamps aimerait que les coroners puissent obliger Québec à effectuer les changements et non juste faire des recommandations.

Mauricie et Centre du Québec

Réseau routier