•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Composter, même au centre commercial

Aire de restauration de Place Sainte-Foy.

Photo : Radio-Canada

Maxime Denis

Le Québec devra recycler 100 % de ses matières organiques en 2022. Tous devront contribuer : citoyens comme commerçants. Des centres commerciaux comme les Galeries de la Capitale et Place Sainte-Foy ont déjà modifié leurs façons de faire afin d'y instaurer le compostage.

Les directions des Galeries de la Capitale et de Place Sainte-Foy ont une chose en commun : avoir misé sur des solutions vertes sans que le client ait à changer son comportement. Ce sont des employés qui effectuent le tri des différentes matières.

Vaisselle réutilisable et compostage aux Galeries de la Capitale

Stéphan Landry, directeur des Galeries de la Capitale, a choisi d'utiliser de la vraie vaisselle et de faire faire le tri des rebuts par des employés travaillant derrière des îlots situés au coeur de l'Espace gourmet.

« Nos employés s'affairent vraiment à faire la différence entre les matières organiques et bien sûr notre vraie vaisselle qu'on conserve de côté et toutes les matières qu'on appelle PVM : plastique, verre, métal. L'aluminium et les emballages de carton, entre autres, qui proviennent de McDonald's, tout ça s'en va aux matières que l'on recycle. »

Tout est récupéré pour faire un premier tri et envoyer la matière aux entreprises spécialisées pour la transformer et en faire du compost. Plus d'une vingtaine de personnes sont affectées à la gestion de la vaisselle.

Méga broyeur à l'abri des regards

Autre son de cloche à Place Sainte-Foy, il était hors de question de voir le tri se faire dans l'aire de restauration.

« La décision qu'on a prise, c'est de ne pas trier la marchandise devant les clients. C'est un peu plus esthétique et intéressant pour la clientèle. On fait tout cela à l'arrière où chaque sac de vidanges est trié », a expliqué le directeur du centre commercial, Donald Larose.

« On a installé la technologie de Québec, SoluCycle, qui est un méga broyeur, alors tout ce qui est compostable est trié, envoyé dans ce broyeur-là, et c'est transféré automatiquement dans un réservoir qui est dans le stationnement souterrain », ajoute-t-il.

Un employé de Place Sainte-Foy effectuant le tri des déchets aux côtés du broyeur Solucycle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un employé de Place Sainte-Foy effectuant le tri des déchets aux côtés du broyeur Solucycle.

Photo : Radio-Canada

Le compost produit par les centres commerciaux se retrouve dans les champs d'agriculteurs de la région.

La direction des Galeries de la Capitale affirme avoir réduit de 35 % ses déchets, dont 90 tonnes métriques venaient exclusivement de l'aire de restauration. De son côté, Place Sainte-Foy se targue d'avoir vu ses rebuts diminuer de 70 %.

Le taux de valorisation de l'ensemble des matières qui entrent aux Galeries de la Capitale est actuellement de 57 %. La direction souhaite atteindre 65 % l'an prochain et d'atteindre 70 à 75 % dans un avenir prochain, a confié M. Landry.

La Ville de Québec n'offre pas encore de service de collecte du compost domestique. Un projet pilote auprès de certains résidents s'est déroulé de 2007 à 2012. Celui pour les industries, commerces et organismes se poursuit. L'administration municipale devra y voir d'ici 2022.

Des déchets alimentaires tels que des coquilles d’œuf ou des pelures de légumes et de la terre. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Selon des données de Recyc-Québec, 89 % du compost est utilisé pour l'horticulture ou la fabrication de terreaux.

Photo : iStock

Réduire la consommation d'énergie

D'autres investissements ont permis de modifier les systèmes d'éclairage pour celui de type DEL et d'installer des bornes de recharge de véhicules électriques. Les Galeries de la Capitale ont même opté pour des dalles chauffantes à certaines entrées du centre commercial pour éviter d'épandre du sel.

Le reportage de Maxime Denis sera diffusé à 18 h au Téléjournal Québec avec Bruno Savard.

Québec

Recyclage