•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Outaouais reçoit les meilleurs athlètes de ski de fond du Canada

Cinq personnes posent pour la caméra devant une affiche qui annonce la tenue des championnats canadiens de ski de fond à Cantley.

Le président du comité organisateur des Championnats canadiens, Claude Laramée (à gauche) pose pour une photo en compagnie de notamment France Bélisle de Tourisme Outaouais et de la fondeuse Katherine Stewart-Jones.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les amateurs de ski de fond seront servis au cours des prochains jours en Outaouais. Le club Nakkertok, à Cantley, reçoit les Championnats canadiens de ski de fond. C'est la première fois depuis 1962 que l'Outaouais est l'hôte de l'événement.

Plus de 800 fondeurs, dont plus de la moitié proviennent de l'extérieur de la région, vont compétitionner jusqu'au 20 mars prochain.

C'est un événement important, parce qu'[il y a] autour de 500 athlètes de l'extérieur avec leurs entraîneurs et les accompagnateurs. Ça représente des retombées économiques importantes et ça permet aux visiteurs de découvrir les nombreuses pistes de la région, dont le parc de la Gatineau, raconte le président du comité organisateur, Claude Laramée.

Lui et son équipe ont travaillé d'arrache-pied au cours des derniers mois pour recevoir cet événement. C'est beaucoup de détails. On a organisé une coupe du monde en 2016 et il y avait 160 athlètes. Il y en a 800 maintenant. C'est une logistique immense, poursuit Laramée, qui peut compter sur une importante équipe de bénévoles des trois clubs de ski de fond de la région.

Une skieuse pendant une compétition internationale de ski de fond.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Katherine Stewart-Jones de Chelsea, lors des Championnats du monde de ski nordique, cross-country, épreuve de 10 km à Lahti (FINLANDE)

Photo : nordicfocus / Modica/NordicFocus

L'événement sera une compétition spéciale pour les athlètes locaux, qui auront la chance de skier devant leurs parents et amis. C'est le cas de Katherine Stewart-Jones, de Chelsea, qui a remporté l'épreuve du 30 km l'an dernier.

C'est une opportunité incroyable! C'est un gros événement, et de pouvoir compétitionner à la maison devant nos familles, c'est excitant, souligne l'athlète de 24 ans.

« Ce serait plaisant de remporter une course chez moi. J'aimerais être dans le top 3 chaque jour, mais il y a des filles de l'extérieur du Canada, alors ce sera une bonne compétition. »

— Une citation de  Katherine Stewart-Jones, fondeuse

Antoine Cyr, qui a remporté des médailles aux Jeux du Canada récemment, vivra le même plaisir à Cantley. Pour lui, c'est une grande fête du ski de fond qui va se dérouler au cours des prochains jours.

On a un des plus gros bassins d'athlètes en ski de fond en Outaouais [...] C'est incroyable la quantité de jeunes qui skient. D'avoir les meilleurs au Canada qui sont à l'international d'habitude, c'est fantastique, se réjouit Cyr, qui tentera de se qualifier pour la dernière étape de la Coupe du monde, à Québec, dans les prochains jours.

La jeune Laura Leclair a toutefois été contrainte de déclarer forfait en raison d'un mauvais rhume qu'elle traîne depuis plusieurs jours.

Le fondeur Antoine Cyr pousse dans une montée devant un groupe d'autres skieurs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Antoine Cyr, lors d'une épreuve des championnats du monde U23, en Finlande, en 2019

Photo : Courtoisie / Doug Stephen

Un grand absent

La seule déception du comité organisateur des Championnats canadiens est certainement l'absence du plus grand fondeur du pays. Alex Harvey a été contraint de refuser l'invitation de l'événement pour se concentrer sur des étapes de la Coupe du monde en Europe.

Alex Harvey en action au relais 4x10 km des Championnats du monde de ski de fond à Seefeld, en Autriche. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alex Harvey

Photo : Associated Press / Matthias Schrader

Claure Laramée comprend toutefois sa décision. Il y a des endroits en Europe qui sont comme le Madison Square Garden ou le vieux Forum de Montréal au hockey. Je le comprends de vouloir aller là, précise Laramée, en rappelant que Harvey mettra un point final à sa carrière la semaine prochaine sur les plaines d'Abraham.

« Il faut mettre le focus sur ce qui se passe ici. On a les meilleurs athlètes dans toutes les catégories. Ils vont compétitionner pour avoir le titre national, c'est important. »

— Une citation de  Claure Laramée, président du comité organisateur des Championnats canadiens

Le président de l'événement croit toutefois que l'absence de Harvey pourrait ouvrir la porte à de grandes performances des athlètes locaux.

On a beaucoup de skieurs locaux qui performent bien sur les circuits provinciaux ou nationaux. Cette fois-ci, ils vont skier chez eux devant les leurs. [...] Ça va leur donner un stimulant et on espère avoir de bons résultats, termine l'organisateur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !