•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC met en garde contre une « arnaque à la location »

Les logements  vacants se font rares en Gaspésie et aux Îles.

Les logements vacants se font rares à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le fraudeur communique avec quelqu'un qui a publié une annonce dans la section des appartements recherchés et prétend être le propriétaire d'un logement à louer à Georgetown, à l'Île-du-Prince-Édouard, prévient la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Il offre ensuite de mettre les clés à la poste en échange d'un versement d'argent. Une fois l’argent reçu, il rompt la communication avec la victime.

Souvent, le fraudeur prétend être le propriétaire d'un bien immobilier figurant dans une annonce immobilière et il envoie des documents contrefaits pour tenter de prouver que le bien lui appartient. Attention : ces documents peuvent sembler très réels.

Ces personnes travaillent souvent à l'extérieur du pays. Il est donc difficile de les traduire en justice et il est peu probable qu'on puisse récupérer l'argent.

En raison du faible taux d'inoccupation des logements à l’Île-du-Prince-Édouard, il peut être difficile de trouver des logements à louer. La police conseille de se rendre sur place pour rencontrer les propriétaires et s'assurer de conclure un contrat de location avant de verser toute somme d'argent.

Île-du-Prince-Édouard

Fraude