•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès Oland : la défense a terminé la présentation des preuves

Dennis Oland marche, mains dans les poches, à l'extérieur du palais de justice de Saint-Jean.

Dennis Oland pendant une pause lors de son procès pour meurtre.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le procès de Dennis Oland pour le meurtre de son père, le multimillionnaire Richard Oland, est entré dans une nouvelle phase, mardi, au palais de justice de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. La cour a entendu le dernier témoin de la défense. Il y aura une longue pause avant l'exposé définitif des deux parties.

Un registre récupéré le soir du meurtre

La défense a convoqué à la barre Jack Connell, l’oncle de Dennis Oland et le frère de sa mère. M. Connell, qui vit à Toronto, s’était rendu à Saint-Jean, en juin 2011, l’été du meurtre de Richard Oland, pour assister au centième anniversaire de naissance d’un cousin.

À cette occasion, il a voulu récupérer le registre des visites à un chalet familial à Long Island, près de Saint-Jean. Il l’avait prêté à Richard Oland, qui était féru de généalogie, mais ce dernier avait oublié de le lui rendre.

Dennis Oland l’a récupéré pour le remettre à son oncle lors d’une visite au bureau de son père, le 6 juillet, jour du meurtre. Il a appelé son oncle vers 19 h 30, selon Jack Connell, pour lui dire qu’il avait le journal en main et qu’il le déposerait chez ses parents.

La 3e visite, le soir du meurtre

Lors de son témoignage, la semaine dernière, Dennis Oland avait déclaré qu’il s’était rendu au bureau de son père pour une troisième fois, le 6 juillet 2011, parce qu’il avait oublié de cueillir le registre en question.

La Couronne allègue que c’est lors de cette troisième visite qu’il a tué son père. Or, des analyses n’ont décelé aucune trace de sang sur le registre alors que les nombreux coups portés à la victime - une quarantaine portés à la tête et aux épaules avec un objet contondant et un autre tranchant - auraient produit beaucoup d’éclaboussures de sang, selon des experts.

Le bureau de Richard Oland, le matin du 7 juillet 2011. Son corps a été retrouvé près des fenêtres, derrière la table au centre de la photo. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le bureau de Richard Oland, le matin du 7 juillet 2011. Son corps a été retrouvé près des fenêtres, derrière la table au centre de la photo.

Photo : Pièce à conviction

La Couronne soutient que Dennis Oland a récupéré le journal dans le bureau de son père avant d’y retourner une troisième fois pour le tuer. Elle n’avait toutefois pas de questions à poser à Jack Connell ce qui a mis fin aux témoignages.

Ajournement jusqu'au 9 mai

Le procès est donc ajourné jusqu’au 9 mai, à 9 h 30, pour permettre aux avocats des deux parties de préparer leurs conclusions finales. Le juge Terrence Morrison leur a demandé de préparer, pour cette occasion, une chronologie des faits avant et après le meurtre de Richard Oland. Cette chronologie, a-t-il expliqué, doit permettre d’éclaircir certains faits qui demeurent flous dans son esprit.

Suivant la fin des témoignages, le juge Morrison s’est rendu à l’ancien bureau de Richard Oland, comme les parties en avaient convenu précédemment. Il a brièvement visité la scène du crime pour se représenter les lieux.

Le juge Terrence Morrison arrive au bureau de Richard Oland accompagné de shérifs et d'une femme non identifiée. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le juge Terrence Morrison (à droite) à son arrivée à l'ancien bureau de Richard Oland.

Photo : CBC/Bobbi-Jean MacKinnon

Le magistrat prévoit prononcer son verdict dans cette cause à la mi-juin ou un peu plus tard.

Richard Oland a été trouvé sans vie le matin du 7 juillet 2011, dans son bureau du centre-ville de Saint-Jean.

L'homme d'affaires de 69 ans, ancien dirigeant de la brasserie Moosehead, avait été battu à mort.

Son fils, Dennis Oland, a été inculpé de meurtre au deuxième degré en 2013.

Il a été condamné en 2015, mais le verdict du jury a été annulé en appel en 2016, et un nouveau procès a été ordonné.

D'après les informations de Bobbi-Jean MacKinnon, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !