•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le petit Ariel Kouakou manque à l’appel depuis un an

« Ariel, où es-tu? », peut-on lire sur la pancarte.
Deux pancartes comme celle-là avaient été installées dans l'espoir de retrouver le garçon. Photo: Radio-Canada / Stephen J, Rukavina
Radio-Canada

Il y a un an, jour pour jour, disparaissait le petit Ariel Jeffrey Kouakou, alors âgé de 10 ans, dans le quartier Ahuntsic-Cartierville, à Montréal.

Les dernières images de l'enfant ont été captées par une caméra de surveillance alors qu'il se préparait à entrer dans le parc des Bateliers, boulevard Gouin, tout près de la rivière des Prairies.

Un enfant marche dans la rue.Des images captée par les caméras de surveillance d'un garage montrent le jeune Ariel Jeffrey Kouakou marchant sur le boulevard Gouin, peu de temps avant sa disparition. Photo : Radio-Canada

D'intenses recherches avaient été menées durant plusieurs jours, sans résultat. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) considère toujours comme principale hypothèse la possibilité que l'enfant ait fait une chute accidentelle dans la rivière.

L’enquête sur sa disparition demeure cependant ouverte. Depuis 12 mois , le SPVM a validé plus de 480 informations venues du public et questionné près de 80 personnes ayant des antécédents en matière d’agressions sexuelles sur des mineurs.

« On travaille étroitement avec Enfants-Retour, souligne André Durocher, du SPVM. Je sais qu’ils mettent beaucoup d’efforts pour qu’on en parle. Et c’est en en parlant que, peut-être, quelqu’un va se souvenir de quelque chose, une information, si anodine soit-elle, qui pourrait permettre de résoudre ce triste cas. »

La directrice générale du Réseau, Pina Arcamone, reste en contact constant avec les proches d'Ariel.

« Ils s’accrochent à l’espoir que leur enfant soit toujours en vie, dit-elle. Ils implorent l’aide du public de nouveau. Ils sont très reconnaissants envers tous ceux qui ont fourni des informations, tous ceux qui les ont entourés d’amour et ont démontré leur solidarité. Mais la famille espère toujours revoir son enfant en vie. »

On ne peut pas désespérer. Il faut absolument qu’on rappelle aux gens que sans l’aide du public, il est impossible de résoudre des dossiers de disparition, que ce jeune mérite d’être retrouvé, qu’il y a une famille qui attend des nouvelles.

Pina Arcamone,
Ariel Jeffrey Kouakou.Ariel Jeffrey Kouakou a disparu le 13 mars 2018 de son domicile du nord de Montréal. Photo : Radio-Canada / SPVM

Le Réseau Enfants-Retour demande à tous ceux qui disposent d'informations pertinentes concernant les allées et venues d'Ariel de contacter Info-Crime Montréal au 514 393-1133 ou le Réseau Enfants-Retour au 1-888-692-4673.

Le public est invité à se joindre aux parents et aux amis d’Ariel pour une messe à sa mémoire à 19 h 30, mardi soir, en l'église Saint-Joseph-de-Bordeaux, rue Viel, dans l'arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Le père du garçon, Frédéric Kouakou, devrait y prendre la parole.

Au moins deux nouvelles initiatives ont été prises pour aider à retrouver le garçon.

Mardi et mercredi, la Société de transport de Montréal (STM) affiche la photo du garçon sur les écrans des 68 stations de métro.

De plus, la photo figurera sur les enveloppes de facturation mensuelles de la Banque CIBC pour le mois de mai.

Grand Montréal

Disparition