•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Droits de scolarité : des étudiants de l’Université de Moncton manifestent

Des étudiants brandissent des pancartes lors d'une manifestation contre une hausse des droits de scolarité à l'Université de Moncton.
Des étudiants manifestent sur le campus de l'Université de Moncton à Moncton le 12 mars 2019. Photo: Radio-Canada / Camille Bourdeau
Radio-Canada

Les étudiants de l'Université de Moncton craignent une hausse de 5 % des droits de scolarité à la rentrée de septembre. Une trentaine d'entre eux ont manifesté au campus de Moncton, mardi matin, pour tenter d'influer sur la décision à venir à ce sujet.

Le chiffre de 5 % a été avancé lors de la dernière rencontre du conseil des gouverneurs de l’institution, selon la Fédération des étudiantes et des étudiants du centre universitaire de Moncton (FEECUM).

Une telle hausse représenterait 297 $ par année pour les étudiants canadiens et 545 $ par année pour les étudiants internationaux.

Une telle hausse limiterait un peu plus l’accès des étudiants peu fortunés à l’éducation postsecondaire, juge la FEECUM.

Les droits de scolarité ont grimpé de 2 % pour l’année universitaire en cours. Ils sont maintenant de 5947 $ par année pour les étudiants canadiens (sans compter 738 $ de frais divers) et de 10 899 pour les étudiants internationaux (875 $ de frais).

La FEECUM réclame rien de moins que la gratuité, à l’Université de Moncton, pour que les droits de scolarité ne soient pas un frein aux études postsecondaires.

Des programmes d'aide changeants

L’ancien gouvernement de Brian Gallant a mis en place un programme de gratuité des études postsecondaires pour les étudiants de familles démunies et de la classe moyenne.

L’actuel gouvernement de Blaine Higgs a pour sa part fait savoir, au cours de la dernière campagne électorale, qu’il réviserait le programme des libéraux et celui qu’ils avaient aboli à leur arrivée au pouvoir, en 2014, le programme de rabais sur les droits de scolarité de l’ancien gouvernement Alward, avant de proposer quelque nouvelle mesure que ce soit.

Le conseil des gouverneurs de l’Université de Moncton doit se prononcer sur la prochaine hausse des droits de scolarité à sa réunion du 13 avril prochain.

Avec des informations de Camille Bourdeau

Nouveau-Brunswick

Éducation