•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une manifestante arrêtée dans l’hôtel de ville de Charlottetown

Deux policiers maîtrisent la femme
La manifestante a été arrêtée durant la réunion du conseil municipal. Photo: CBC/Laura Meader
Radio-Canada

Une militante qui lutte contre le changement climatique a été menottée et emportée hors de la salle du conseil municipal de Charlottetown pour avoir perturbé la réunion de lundi soir.

Je suis seulement ici pour demander à la Ville de décréter l’urgence climatique. C’est tout ce que je demande, a-t-elle lancé en étant escortée à l’extérieur de la salle par un policier.

La manifestante non identifiée et un homme étaient entrés dans la salle en portant une grande bannière. Le directeur général de la Municipalité, Peter Kelly, leur a dit que ce genre de matériel est interdit dans la salle.

Lorsqu’ils ont refusé de sortir ou de cesser de brandir leur bannière, M. Kelly a demandé l’intervention des policiers. Le chef adjoint du service policier, Brad MacConnell, était déjà présent. Il dit que l’incident s’est terminé avec une altercation et que la manifestante a été arrêtée.

Deux policiers encadrent la manifestante menottée.Elle a été escortée hors de la salle et placée en détention. Photo : CBC/Laura Meader

Elle était entrée dans l’espace réservé aux membres du personnel et du conseil municipal et elle refusait de retourner dans l’espace prévu pour le public, selon Brad MacConnell.

Nous reconnaissons le droit des gens de manifester pacifiquement et de sensibiliser la population à des enjeux comme le changement climatique, mais nous leur demandons d’agir en respectant les règles, explique Brad MacConnell.

La manifestante a été placée en détention, précise-t-il. Les policiers vont réviser les faits et déterminer s’ils vont porter ou non des accusations contre elle.

L’homme qui l’accompagnait, David Woodbury, explique que la bannière véhiculait le message suivant: Décrétez l’urgence climatique.

Il dit faire partie du groupe Extinction Rebellion et qu’il presse aussi le conseil municipal de décréter l’urgence climatique. L’action directe et la désobéissance civile non violentes font partie de la stratégie du groupe, ajoute-t-il.

Avec les informations de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Affaires municipales