•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Michel-de-Bellechasse : pétition contre la hausse de salaire de 50 % du maire

Le maire de Saint-Michel-de-Bellechasse, Éric Tessier, souhaite que les salaires des élus municipaux augmentent parce que leurs tâches sont plus importantes et que les revenus seront désormais imposables par le gouvernement fédéral.
Le maire de Saint-Michel-de-Bellechasse, Éric Tessier, souhaite que les salaires des élus municipaux augmentent parce que leurs tâches sont plus importantes et que les revenus seront désormais imposables par le gouvernement fédéral. Photo: Radio-Canada / Daniel Coulombe
Pierre-Alexandre Bolduc

C'était salle comble au conseil municipal de Saint-Michel-de-Bellechasse lundi soir. Une première depuis bon nombre d'années. Plus de 120 citoyens ont fait valoir leur opinion souvent négative concernant les hausses de salaire des élus municipaux proposées par le maire Éric Tessier et son conseil.

Le maire souhaite que son salaire passe d’un peu moins de 10 000 $ à presque 15 000 $. Ce serait une hausse de 50 %. Et les conseillers municipaux verraient leurs salaires passer d’un peu plus de 3200 $ à 4500 $, une hausse d’environ 38 %.

Pour des raisons de « soucis techniques et juridiques », le maire Tessier a décidé de ne pas soumettre au vote l’épineuse résolution lors de la séance de lundi soir. Il est toutefois catégorique : il compte le faire, à un moment indéterminé.

Une pétition contre des salaires plus élevés

Un groupe de citoyens a déposé une pétition contre ces hausses de salaire. La pétition avait un peu plus de 371 signatures lundi soir. La municipalité de Saint-Michel-de-Bellechasse compte tout près de 1900 âmes.

« On demande à ce que ce soit le statu quo jusqu’à la fin de leur mandat, explique le porte-parole du Mouvement citoyens Saint-Michel-de-Bellechase, Éric Laliberté. On se dit s’ils ont accepté le mandat actuel, ils savaient très bien c’étaient quoi les salaires qu’ils avaient. »

Est-ce qu’on va en politique municipale pour la rémunération que ça nous rapporte? Parce que c’est l’impression que ça nous donne!

Michel Quirion, citoyen de Saint-Michel-de-Bellechasse

Le maire Tessier a rétorqué que « l’ensemble des élus voient leurs tâches s’accroître. On ne se rend pas riche en étant au conseil, je vous rassure. »

Plus de 120 citoyens de la petite municipalité s’étaient déplacés pour poser des questions au maire Éric Tessier sur la hausse des salaires des élus municipaux proposée et les motifs derrière cette décision.Plus de 120 citoyens de la petite municipalité s’étaient déplacés pour poser des questions au maire Éric Tessier sur la hausse des salaires des élus municipaux proposée et les motifs derrière cette décision. Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Des hausses justifiées, selon le maire

Le maire Éric Tessier croit que ces hausses de salaire sont justifiées et raisonnables.

À plusieurs reprises lors de la période de questions, il a expliqué que depuis le 1er janvier dernier, les salaires des élus municipaux étaient désormais imposables par le fédéral et que leur charge de travail avait augmenté au cours des dernières années.

Il a répété que la hausse pour lui-même et ses conseillers était de moins de 15 000 $ sur un budget de 3,2 millions de dollars par année pour la municipalité.

Le maire Tessier a aussi ajouté qu’il est important, selon lui, d’avoir des incitatifs financiers pour attirer des personnes dans le monde de la politique municipale.

Une plainte à la Commission municipale du Québec

Le Mouvement citoyens Saint-Michel-de-Bellechase a aussi annoncé au maire, lundi soir, qu’une plainte sera déposée à la Commission municipale du Québec afin qu’il y ait une enquête sur l’administration du village.

Le maire a lancé du même coup qu’il répondrait aux questions de la Commission avec plaisir.

« Je n’accepte pas que l’on dise que moi-même ou le conseil soyons malhonnêtes ou qu’on fasse mal notre travail, a dit le maire Éric Tessier. L’ensemble du conseil fait un travail avec honnêteté, diligence, respect des lois et règlements. On peut être en désaccord, mais on ne peut pas arriver et invoquer de la malhonnête dans ce cas-ci. »

Politique municipale

Politique