•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Franco-Ontarienne de 25 ans parmi les victimes de l’écrasement d’avion en Éthiopie

Une femme avec une tuque.

Stéphanie Lacroix, âgée de 25 ans, fait partie des victimes de l'écrasement d'un avion en Éthiopie.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Stéphanie Lacroix, une jeune Franco-Ontarienne originaire de Timmins, figure parmi les 18 Canadiens qui ont perdu la vie dimanche dans l'écrasement du Boeing 737 d'Ethiopian Airlines à Addis-Abeba, en Éthiopie.

La jeune femme, âgée de 25 ans, était une coordonnatrice de projet pour l’Association canadienne pour les Nations unies. Elle accompagnait trois jeunes leaders à l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement, a commenté Sylvie Lamarche Lacroix, la mère de Stéphanie, dans un message à Radio-Canada.

Sur son profil LinkedIn, la Franco-Ontarienne se décrivait comme passionnée par l'éducation des jeunes et le développement des compétences humaines, tant au Canada qu'en Afrique australe.

Nos cœurs ont mal et garderont à jamais cette belle âme avec nous. Merci à vous tous qui avez choisi de prier pour ma soeur et mon beau-frère, la soeur de Stéphanie et le reste de notre famille, a écrit Gilles Lamarche, un oncle de la victime dans une publication sur le réseau social Facebook lundi après-midi.

Il décrit la jeune femme comme une jeune et belle dirigeante, employée par les Nations unies et réalisant son rêve d'aider des personnes après l'obtention de son diplôme en études internationales.

Sur Twitter, l'Université d'Ottawa a présenté ses condoléances à la famille.

L’Association canadienne pour les Nations unies, pour qui travaillait Stéphanie ainsi que trois autres des victimes du tragique accident, a publié un communiqué ce lundi, offrant pensées et prières aux familles des disparus.

Ces quatre personnes, soit un membre du personnel de l’Association [Stéphanie Lacroix] et trois jeunes délégués qui faisaient du bénévolat auprès de leur communauté pour Ocean Wise et la Fédération canadienne de la faune, se dirigeaient vers Nairobi sous notre étendard pour représenter le Canada dans le cadre d’un programme très spécial conçu avec l’aide du gouvernement du Canada et des partenaires de la société civile – Service jeunesse Canada, peut-on y lire.

Ces jeunes et brillants Canadiens étaient une source d’inspiration : des leaders compatissants qui croyaient fermement pouvoir bâtir un avenir meilleur pour notre pays, a déclaré l’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail.

Le Fonds communautaire africain pour l'éducation - Canada, une organisation à but non lucratif, a également tenu à souligner la contribution de la jeune femme à la communauté africaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Écrasement d'avion