•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agnès Maltais à la tête d’une fondation pour la clinique SABSA

La députée Agnès Maltais, seule représentante du Parti québécois dans la région de Québec, ne sollicitera pas de nouveau mandat lors des prochaines élections générales.

Agnès Maltais a été députée de Taschereau pendant 20 ans

Photo : Radio-Canada / Alice Chiche

Alexandre Duval

Fraîchement retraitée de la politique, l'ex-députée de Taschereau reprend du service. Agnès Maltais a été nommée à la tête d'une fondation dont la mission est d'assurer la pérennité financière de la clinique sans médecin SABSA, à Québec.

Bien qu’elle desserve une clientèle majoritairement vulnérable, SABSA est financée « à 80 % par des fonds privés », rappelle Mme Maltais, ajoutant du même souffle qu’il s’agit d’une proportion « énorme ».

Au cours des dernières années, d’ailleurs, des cris du cœur ont été lancés pour sauver la coopérative. Mme Maltais allait systématiquement au front lorsqu’elle était députée, connaissant l’importance de cette clinique dans le quartier Saint-Roch.

« J’ai vu des gens qui venaient à mon bureau sans ressource, souvent, ou n’ayant pas accès à des réseaux de santé. Je les ai vus tout à coup avoir de l’espoir, avoir des soins, être suivis régulièrement », raconte Mme Maltais.

Une salle de consultation à la clinique SABSA.

Une salle de consultation à la clinique SABSA.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

C’est pourquoi elle n’a pu faire autrement que d’accepter la présidence de la Fondation SABSA lorsqu’on l’a approchée, il y a environ un mois.

À son avis, cette fondation est l’outil idéal pour assurer la santé financière de la coopérative. « Ça permet de recevoir des dons plus importants, de les étaler peut-être des fois sur plusieurs années. »

Ça permet de faire des campagnes officielles, ça permet de donner des reçus de charité aussi.

Agnès Maltais, présidente de la Fondation SABSA

Objectif : 120 000 $

Mme Maltais explique que le budget de fonctionnement de SABSA oscille annuellement entre 500 000 $ et 600 000 $. L’objectif de la nouvelle fondation sera de récolter 120 000 $ chaque année.

Une vaste campagne de financement sera d’ailleurs lancée l’automne prochain. Mme Maltais et les quatre autres administrateurs de la fondation agiront tous à titre bénévole.

« Je pense qu’il faut aider les gens qui aident », illustre l’ex-politicienne. En ayant des administrateurs en charge du financement, les infirmières de la clinique pourront mieux se concentrer sur leur mission première : soigner.

La meilleure façon d’aider, c’est de soutenir SABSA, qui [est menée par] des femmes qui réussissent à aller toucher des gens que jamais, individuellement, je n’arriverais à aider.

Agnès Maltais, présidente de la Fondation SABSA

SABSA offre environ 3600 consultations par année. Près de 70 % de ses patients ont un problème lié à la santé mentale ou à la toxicomanie, ou sont atteints du VIH ou de l’hépatite C.

Québec

Services aux citoyens