•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pas de plus vers la création du parc de la forêt Boucher

Une vue aérienne de la forêt Boucher à Gatineau. (Archives)

Une vue aérienne de la forêt Boucher à Gatineau (archives).

Photo : Fondation de la forêt Boucher

Radio-Canada

La Ville de Gatineau et la Fondation forêt Boucher ont conclu une entente qui permet la mise en oeuvre de l'aménagement du parc de la forêt Boucher, reconnu pour ses riches écosystèmes.

La Ville de Gatineau accorde la somme de 785 000 $ à la Fondation forêt Boucher pour la gestion du parc. Cette entente échelonnée sur trois ans va permettre de compléter la phase de prédémarrage du parc. Pour sa part, la Fondation investira 140 000 $.

Cette forêt de 300 hectares, située dans le secteur d’Aylmer, est le plus grand boisé non protégé sur le territoire de Gatineau. La vocation première de ce projet restera d'ailleurs la préservation des écosystèmes.

La Fondation aura la responsabilité de l’entretien des sentiers et du matériel installé. Elle devra négocier, en accord avec la Ville de Gatineau, les droits de passage sur les terrains qui n’appartiennent pas à la Ville. L’achat et l’installation de mobilier, la conception d’une signalisation et l'élaboration de nouveaux sentiers sont aussi à discuter.

Ce sont les efforts de 11 ans de bénévolat par des citoyens dévoués qui vont se concrétiser, pour que toute la ville puisse en profiter pleinement, affirme la conseillère du district d’Aylmer, Audrey Bureau.

La Fondation forêt Boucher, comme on a répété aujourd'hui, ça fait 12 ans que des centaines de citoyens se mobilisent pour la protéger, pour la faire connaître, pour que la Ville agisse dans le dossier pour qu'il y ait une protection effective et pour qu'il y ait un parc qui soit accessible pour le citoyen et qui soit sécuritaire aussi, explique la directrice générale de la Fondation forêt Boucher, Marianne Strauss.

C'est une très belle étape. On est enthousiastes.

Marianne Strauss, directrice générale de la Fondation forêt Boucher

Mme Strauss entend sécuriser les sentiers existants. En ce moment, les sentiers qui sont développés, c'est un peu au gré des envies des gens qui utilisent la forêt, ça traverse des milieux humides, des écosystèmes sensibles. Donc, on va fermer des sentiers et en ouvrir de nouveaux, ajoute-t-elle.

La forêt Boucher en chiffre :

  • 13 peuplements forestiers, dont une érablière à valeur écologique et une espèce au statut précaire.
  • 400 espèces végétales et animales.
  • 100 espèces d’oiseaux migrateurs. 27 espèces à statut précaire, dont 20 au statut protégé.
  • En 2018 : 150 bénévoles
  • En 2016 : 1320 heures de bénévolat des administrateurs


Source : Fondation forêt Boucher

L'entente devra être officiellement entérinée lors du prochain conseil municipal de la Ville de Gatineau le 19 mars.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Affaires municipales