•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan reçoit 11,9 millions $ pour lutter contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs de rue

Une périmètre de sécurité érigé par la police
Les crimes liés aux bandes criminelles ont augmenté au cours des cinq dernières années selon Ralph Goodale (archives). Photo: CBC
Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan recevra un coup de pouce de 11,9 millions de dollars de la part d'Ottawa pour lutter contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs de rue.

« Nous avons un problème croissant dans ces deux domaines », indique le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, lors de l’annonce faite lundi à Regina.

Selon M. Goodale, même si le taux de criminalité a généralement diminué au cours des cinq dernières années, il n’en reste pas moins que les crimes commis par arme à feu ou liés aux gangs de rue ont augmenté dans plusieurs régions canadiennes.

Ressources spécialisées

Présente lors de l’annonce, la ministre des Services correctionnels et des Services de police de la Saskatchewan, Christine Tell, a affirmé qu’une partie de l’argent versé à la province sera destinée à une unité provinciale spécialisée dans la lutte contre les gangs de rue.

Une autre portion de l’enveloppe budgétaire servira à régler les problèmes liés aux gangs au sein des centres correctionnels de la Saskatchewan.

L’objectif est d'améliorer la sécurité des détenus incarcérés et d'assurer la sécurité de la communauté lorsqu'un membre d’un gang de rue est libéré.

« Nous allons étudier des moyens d'améliorer nos efforts, car 30 % des détenus dans nos établissements correctionnels font partie d’un groupe criminel, ajoute la ministre Christine Tell.

Aide aux organisations communautaires

Des organismes communautaires qui travaillent avec d'anciens et actuels membres de gangs de rue, tels que Str8 Up à Saskatoon, recevront une somme d’argent.

« Ils ont les connaissances et l'expertise, alors nous cherchons à établir des relations plus étroites avec certains d'entre eux », poursuit Mme Tell.

Ralph Goodale a déclaré que le financement visait également à amasser des données sur les armes à feu utilisées pour commettre des crimes.

Crime organisé

Politique