•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nelson Lugela reconnu coupable d'avoir tué Mylan Hicks, un ancien joueur des Stampeders de Calgary

Nelson Lugela à la gauche, et Mylan Hicks à la droite.

Nelson Lugela (à la gauche) reconnu coupable des accusations du meurtre de Mylan Hicks.

Photo : Radio-Canada

Fuat Seker

Le juge Keith Yamauchi, de la Cour du Banc de la Reine a déclaré Nelson Lugela, 21 ans, coupable de meurtre au deuxième degré de Mylan Hicks, un joueur des Stampeders, en septembre 2016. Mylan Hicks, 23 ans, avait été mortellement atteint par balles sur le stationnement d'une boîte de nuit de Calgary, alors qu'il célébrait la victoire de son équipe contre les Blue Bombers de Winnipeg.

Pourquoi? C’est la question que Renee Hill, la mère de Mylan Hicks a répétée à Nelson Lugela, 21 ans, reconnu coupable du meurtre de son fils.

Même s’il a expliqué ses raisons, il n’y a pas de raisons valables pour tuer mon fils, a-t-elle dit en pleurs devant les caméras.

Renee Hill réponds au questions des journalistes

Renee Hill est venue au procès vêtue d'une chemise portant la photo de son fils Mylan Hicks.

Photo : Radio-Canada / Meghan Grant

Venue de Détroit, aux États-Unis, pour entendre le verdict, la mère de la victime s’est exprimée haut et fort dans la salle d’audience en disant Aleluia, et en remerciant le juge à la tombée du verdict.

En sortant de la salle d'audience, Renee Hill a déploré que le pays n'impose pas la peine de mort.

C'est un tueur de plus hors des rues.

Renee Hill, mère de Mylan Hicks

Le juge Keith Yamauchi a expliqué qu'il avait examiné tous les éléments de preuve présentés au procès et que, selon ses conclusions, Nelson Tony Lugela était en dehors de tout doute raisonnable celui qui avait abattu Mylan Hicks devant le Marquee Beer Market, à Calgary, en septembre 2016.

Selon les éléments présentés en cour, une altercation causée par un verre renversé au cours de la soirée avait mené à un affrontement à l'extérieur de l'établissement entre Nelson Tony Lugela et Mylan Hicks.

M. Lugela était clairement conscient de ses actes.

Keith Yamauchi, juge de la Cour du Banc de la Reine

La demande de l’avocat de la défense de réduire l’accusation de meurtre contre son client à celle d'homicide involontaire n’a pas été retenue. Selon le juge, Nelson Tony Lugela n’étant pas sous l’emprise avancée de produits stupéfiants ou d’alcool le soir de l’altercation, sa culpabilité de meurtre est donc avérée.

Il a tiré, pas une, mais deux balles dans le corps de Mylan Hicks, a déclaré le juge Keith Yamauchi.

De son côté, le procureur de la Couronne, Gord Haight, s'est dit satisfait du verdict. Selon lui, M. Legula, qu'il qualifie de délinquant, était venu pour en découdre avec quelqu'un.

Il était à la recherche de problèmes cette nuit-là. Il a fini par en trouver. Et, malheureusement, M. Hicks en a payé le prix, a-t-il dit.

Cette condamnation est synonyme d'une peine à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant une période pouvant aller de 10 à 25 ans.

L'audience de détermination de la peine pour savoir combien de temps Nelson Tony Lugela passera derrière les barreaux avant une possibilité d'une libération conditionnelle aura lieu le 30 mai prochain. Le procureur de la Couronne croit que cette audience constitue une simple formalité, ayant bon espoir d'obtenir plus que le minimum requis.

Le coéquipier

Derek Dennis entre dans le palais de justice.

Derek Dennis des Stampeders de Calgary a assisté au décès de son coéquipier.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Dans une déclaration écrite à CBC News, le joueur de ligne offensive des Stampeders, Derek Dennis, a déclaré qu'il espérait que le verdict aiderait la famille de son coéquipier bien-aimé à tourner la page.

M. Dennis était présent dans la boîte de nuit lors de la fusillade et a vu son ami se faire tirer dessus. Il est l’un de ceux qui ont aperçu le meurtrier et ses amis de près.

Les Stampeders se souviendront toujours de lui pour la personne remarquable qu'il était, à la fois sur le terrain et en dehors du terrain , a-t-il conclu.

Alberta

Procès et poursuites