•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

25 nouveaux emplois chez Miralis

Le président directeur général de Miralis, Daniel Drapeau, lors de l'annonce d'un investissement de 7,4 millions à l'usine de Saint-Anaclet-de-Lessard. À l'arrière-plan, le député fédéral, Rémy Massé et le conseiller municipal de Saint-Anaclet, Francis Rodrigue

Le président directeur général de Miralis, Daniel Drapeau, lors de l'annonce d'un investissement de 7,4 millions à l'usine de Saint-Anaclet-de-Lessard. À l'arrière-plan, le député fédéral, Rémy Massé et le conseiller municipal de Saint-Anaclet, Francis Rodrigue

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Denis Leduc

Le fabricant d'armoires de cuisine Miralis de Saint-Anaclet-de-Lessard va créer 25 nouveaux emplois au cours de la prochaine année. L'entreprise franchira alors le cap des 300 employés.

Les nouveaux emplois seront le résultat d'un investissement de 7,4 millions de dollars dans la robotisation et l'automatisation des moyens de production de l'usine.

L'un des équipements acquis par la compagnie Miralis grâce à un investissement de 7,4 millions de dollars. Ces robots sont utilisés pour la fabrication d'armoires de cuisine.

L'un des équipements acquis par la compagnie Miralis grâce à un investissement de 7,4 millions de dollars. Ces robots sont utilisés pour la fabrication d'armoires de cuisine.

Photo : Radio-Canada

Le président-directeur général de Miralis, Daniel Drapeau, reconnait que ce genre d'investissements a souvent comme résultat une réduction du nombre d'emplois. Mais il assure que ce ne sera pas le cas chez Miralis.

Dans les dernières années, malgré toute l'automatisation, l'innovation, la robotisation qu'on a mises en place, il n'y a eu aucun emploi de perdu. [...] C'est la croissance qui fait cela. La croissance de l'entreprise génère de l'emploi malgré l'automatisation.

Daniel Drapeau, président-directeur général de Miralis
Daniel Drapeau, le président-directeur général de la compagnie Miralis de Saint-Anaclet-de-Lessard

Daniel Drapeau, le président-directeur général de la compagnie Miralis de Saint-Anaclet-de-Lessard

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Miralis est spécialisée dans la fabrication d'armoires de cuisine de moyen à haut de gamme.

L'entreprise exporte la moitié de sa production à l'extérieur du Québec, principalement en Ontario et aux États-Unis.

Daniel Drapeau dit que les ventes de Miralis aux États-Unis sont en croissance et que l'avenir est prometteur pour son entreprise sur le marché américain.

Aide fédérale

Le gouvernement fédéral contribue à l'investissement avec un prêt de 1,4 million de dollars.

Le député fédéral d'Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia, Rémi Massé, a vanté les mérites de Miralis qui contribue au développement économique régional, mais qui rayonne partout à travers le Québec, le Canada et même ailleurs en Amérique du Nord.

Le président-directeur général de Miralis, Daniel Drapeau, et le député fédéral Rémy Massé lors de l'annonce d'un investissement de 7,4 millions de dollars à l'usine de Saint-Anaclet-de-LessardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président-directeur général de Miralis, Daniel Drapeau, et le député fédéral Rémy Massé lors de l'annonce d'un investissement de 7,4 millions de dollars à l'usine de Saint-Anaclet-de-Lessard

Photo : Radio-Canada

Interrogé à savoir si le gouvernement libéral miserait sur des annonces de nature économique pour faire oublier l'affaire SNC-Lavalin, le député a répondu que l'économie a toujours été une priorité de l'équipe libérale.

À preuve, dit-il, en citant l'ancien chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, dimanche à l'émission Tout le monde en parle, les politiques libérales ont permis de sortir 900 000 enfants canadiens de la pauvreté depuis la dernière élection fédérale.

Bas-Saint-Laurent

Affaires