•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La glace continue de perturber l'itinéraire du traversier entre les Îles-de-la-Madeleine et les Maritimes

Le traversier au débarcadère de North Sydney
Le traversier CTMA s'est rendu au Cap-Breton au lieu de l'Île-du-Prince-Édouard pour éviter de rester bloqué dans les glaces. Photo: Radio-Canada / Élisa Serret
François Pierre Dufault

Des conditions de glace « extrêmes » dans le golfe du Saint-Laurent vont continuer à perturber le service de traversier entre les Îles-de-la-Madeleine et les Maritimes pendant au moins une autre semaine, annonce le transporteur CTMA.

Depuis le 5 mars, une véritable muraille de glace force le traversier de l'archipel québécois à modifier son itinéraire. Au lieu de se rendre au port de Souris, à l'Île-du-Prince-Édouard, le navire accoste temporairement au terminal de la société Marine Atlantique à North Sydney, en Nouvelle-Écosse.

Il s'agit d'un détour de plusieurs heures, tant sur l'eau que par la route.

Une telle situation ne s'était pas vue depuis 2015.

Selon le transporteur CTMA, les conditions de glace extrêmes au large de Souris empêchent le traversier madelinot de s'approcher des côtes de l'Île-du-Prince-Édouard.

La Garde côtière qualifie d'ailleurs cet hiver d'exceptionnel pour la formation de glace dans le golfe du Saint-Laurent. La glace est si épaisse à certains endroits que les brise-glaces ont du mal à s'y frayer un chemin.

Le transporteur CTMA réévaluera l'itinéraire de son traversier le lundi 18 mars, en fonction de l’évolution des glaces.

Île-du-Prince-Édouard

Conditions météorologiques