•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles mesures pour aider l’industrie de l’aluminium et de l’acier

Richard Hébert et deux dirigeants d'entreprise derrière un lutrin, dans un hangar industriel.

Le député libéral de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, a annoncé des mesures de soutien aux travailleurs de l'acier et de l'aluminium.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Radio-Canada

Frappées de plein fouet par les mesures protectionnistes du gouvernement américain et par la hausse du prix des métaux, des entreprises oeuvrant dans l'industrie de l'acier et de l'aluminium bénéficieront de nouvelles mesures mises en place par le gouvernement canadien.

Lors d’une conférence de presse tenue hier à Jonquière, le député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, a confirmé la mise en place d’une enveloppe de 100 millions de dollars pour donner un nouveau souffle aux entreprises touchées. Développement économique Canada (DEC), mandataire du programme, en fera profiter des PME du Québec à hauteur de 26 millions de dollars.

Les contributions versées aux entreprises seront non remboursables dans le cas de tout projet visant à développer des technologies qui permettront d’améliorer la compétitivité, jusqu'à 45 % du montant.

Cette industrie a été touchée par les droits de douane introduits de manière injuste et illégale par le gouvernement américain. On a ces tarifs-là qui nous imposent des sacrifices importants. Le gouvernement a pris action en réagissant rapidement, a déclaré le député Richard Hébert.

Le secrétaire parlementaire de la ministre fédérale de la Petite entreprise et de la Promotion des exportations a livré l’annonce au nom de son collègue Navdeep Bains.

Directeur général d’Industries GRC, située dans le secteur d'Arvida, Patrick Bourgeois croit que les mesures vont faire du bien et profiteront à plusieurs PME.

Non seulement c’est intéressant, c’est très motivant. Honnêtement, pour la productivité et l’innovation, il y a plusieurs projets qu’on a en cours. Ce que DEC annonce, c’est excitant et ça devrait être bon pour plusieurs entreprises, dit le directeur. Patrick Bourgeois a l’intention d’avoir recours au programme pour l’acquisition d’équipements.

Chez Industries GRC, les premiers mois de 2018 ont été difficiles.

Toute l’économie a été chamboulée. Quand est-ce que ça va reprendre? On ne le sait réellement jamais.

Patrick Bourgeois, directeur général, Industries GRC

Les entrepreneurs peuvent s'inscrire au programme jusqu’au 8 avril.

D'après les informations de Louis Martineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale